perte de valeur site internet

Pourquoi mon site internet vaut deux fois moins cher qu’il y a un an ?

C’est l’histoire (vraie, malheureusement) d’un client qui cherche à revendre son site de niche, 1 an après l’avoir acheté, en réalisant qu’il ne parvient pas à s’y engager à fond et à faire progresser son investissement.

C’est l’histoire d’un vendeur qui a dépensé 50 000 euros pour acheter un site il y a un an. Un business qui n’a pas bougé depuis, ce qui est déjà un point positif, mais qui vaut aujourd’hui, selon notre estimation, pas plus de 25 000 euros.

Commission incluse !

Mais pourquoi mon site vaudrait-il 2x moins aujourd’hui qu’il y a un an puisque RIEN n’a bougé dessus ? Il devrait valoir la même chose, je ne comprends pas votre calcul !

Bonne question du vendeur…

Quelle est la valeur réelle d’un site internet ? Une BONNE question à se poser AVANT d’investir…

En fait, cette histoire, c’est avant tout l’histoire d’un acheteur, aujourd’hui vendeur, qui il y a 1 an, a payé pour le “potentiel” d’un site et non pour ses résultats du moment.

C’est l’histoire d’un acheteur, et ils sont nombreux malheureusement à être dans ce cas, qui s’est basé sur la valorisation voulue du vendeur, et non celle, plus réaliste, du marché.

Car des moyens de valoriser un site de niche, il en existe de nombreux…

Et selon que tu cherches à acheter un site « à l’identique » ou un site « stratégique », ta perception du prix à dépenser peut amplement varier. Jusque là, rien d’anormal, ni de problématique : tu analyses, et tu choisis ce que tu es prêt.e à dépenser pour mettre la main sur un actif.

Mais s’il y a bien UNE façon d’acheter qui malheureusement repose majoritairement sur du vent, c’est l’approche visant à valoriser le POTENTIEL de croissance d’un site PLUS que la réalité de sa valeur actuelle.

Tous les acheteurs recherchent des sites ayant un vrai potentiel de croissance possible. Tous les acheteurs rêvent de réduire par 2 la durée de ROI de leurs investissements en procédant aux quelques modifications qui feront booster les revenus du site acheté.

Mais finalement, peu d’acheteurs réussissent vraiment à réaliser ce tour de passe passe.

La réalité des chiffres : le potentiel est une idée. Seuls les résultats réels comptent !

Suite à un investissement, la plupart des acheteurs obtient ainsi un ROI fidèle à la projection initiale : le site reste stable, avec une variation à +/- 10% sur les années qui suivent. Et c’est amplement suffisant pour bon nombre d’investisseurs en quête d’un placement au rendement attractif !

Quelques uns obtiennent une croissance notable, de 20 à 30%, qui permet de réduire l’atteinte du point d’équilibre et de maximiser le rendement annuel dès la 1ere année.

Quelques uns encore plus rares parviennent à faire exploser la valeur générée chaque mois par le site en apportant la mise à jour, le canal ou le produit qui permet de révolutionner le modèle original.

Pour d’autres, moins chanceux, ce sera une perte de capital, partielle ou totale (perdre tout son capital reste extrêmement rare dès lors que le site acheté a réellement été audité en amont). Ou à minima, si le site est conservé (la perte de capitale n’ayant réellement lieu qu’en cas de revente anticipée d’un actif, comme dans l’immobilier ou la crypto), un rendement largement moins intéressant que celui anticipé.

Dans le cas de notre vendeur, le site est resté stable. La croissance attendue n’a pas eu lieu. Et pour cause : aucune action n’a été menée pour obtenir cette croissance..

Pourtant, le vendeur avait bien pris soin de lister tout ce qui pouvait être fait, et qui selon lui justifiait amplement de payer bien plus cher que la valeur « réelle » du site ! Après tout, il suffisait de déployer telle stratégie, et ‘ajouter tel contenu pour faire EXPLOSER le site !

La « simplicité » apparente de ces actions justifiait-elle pour autant la sur-valorisation de l’actif ?

Pour moi, la réponse est NON.

Et la perte de 50% de la valeur du site n’est au final pas liée à une baisse de performance de l’actif, mais bel et bien à … la mauvaise valorisation initiale de celui-ci !

Le potentiel PEUT se valoriser, par le biais d’un point bonus dans le multiplicateur initial, mais il ne doit jamais prendre le dessus sur la réalité des chiffres (trafic, CA, profit) au moment de l’audit.

Notre job chez DotMarket est d’éviter que ce type d’histoire se répète.

Malheureusement, nous ne pourrons pas aider ce vendeur à récupérer son investissement initial, mais nous pourrons je l’espère éviter que trop d’acheteurs dans le futur dépensent 2x le prix pour un site internet et se retrouvent 1 an plus tard dans cette situation…

Note : même si le site a en effet perdu 50% de sa valeur à la revente, il conserve un rendement à 35% annuel amplement satisfaisant aux yeux de nombreux investisseurs !. Une perte de capital surviendrait donc si le vendeur décidait de céder le site avant d’avoir récupéré 50% de sa mise initiale. Au delà de la 2eme année, toute revente à 50% du prix initial offrirait un ROI nul ou légèrement positif. Au delà de la 3eme année, toute revente résulterait tout de même sur une plus value intéressante !

D’ailleurs, que tu décides de faire appel à DotMarket ou non, la prochaine fois que tu achètes un site internet, tu peux obtenir une valorisation relativement fiable de celui-ci sur la base des informations à ta disposition via notre outil gratuit d’estimation.

Elle te donnera au moins une idée de la marge existante entre la valorisation probable et celle attendue par le vendeur !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sais-tu combien pourrait valoir ton site à la vente ?