Shopify, WooCommerce, Dropizi et autres : comparatif des solutions pour lancer un site de dropshipping en 2020

Créer une boutique en ligne sans stocks ? 

Oui, c’est possible !

Grâce au concept du dropshipping

En revanche, ce qui est moins évident, c’est de bien choisir sa solution e-commerce pour lancer un site de « livraison-directe ».   

Entre Shopify et WooCommerce, Squarespace et  BigCommerce Prestashop et Magento, Dropizi et j’en passe et des meilleures, c’est en effet un affrontement à la Bill Gates versus Steve Jobs… 

Où chaque protagoniste trouve toujours un argument à assener à ses concurrents pour tenter d’avoir le dernier mot, à grand renfort de nouveaux designs et de nouvelles fonctionnalités.

C’est pourquoi sur DotMarket, nous avons trouvé intéressant de pencher sur ce sujet, afin de vous proposer ce comparatif complet et objectif.

L’idée : se mettre dans la peau de celui qui veut créer un site de dropshipping et comparer ce que ces différentes plateformes de vente en ligne ont sous le capot.

On commence ! 

Tout d’abord, le dropshipping, qu’est-ce que c’est ? 

Le dropshipping, ou « livraison-directe » en français, est une technique de vente en ligne et donc de monétisation d’un site web qui exclut les contraintes liées à la gestion des stocks, du conditionnement et des livraisons. 

En schématisant grossièrement, on obtient un circuit à 3 étapes : 

1 → Le client passe commande sur le site e-commerce du distributeur. 

2 → Le distributeur transmet la dite commande à son fournisseur. 

3 → Le fournisseur assure le packaging et l’expédition du colis directement au client.

Au cas où vous vous poserez la question, ce système tripartite entre le consommateur, le commerçant et le grossiste est tout à fait légal. 

Et dans cet article, nous comparerons, en termes de points forts, de points faibles et de tarifs, les 7 meilleures plateformes de création de boutique-en ligne-sans-stocks.   

Shopify

Ouvrons le bal tout de suite avec Shopify : l’une des solutions e-commerce les plus utilisées dans le monde.  

Particulièrement appréciée pour son intuitivité, sa polyvalence et sa simplicité d’emploi, cette plateforme canadienne a su se développer, au fil des années, et s’imposer comme l’une des références de la création de site de dropshipping, avec plus de 1 million d’utilisateurs actifs, grâce notamment à son partenariat – exclusif – avec Oberlo, une application dédiée à la livraison-directe. 

Les + de Shopify :

  • adaptée à tous les types d’entreprise ; 
  • performante en termes de SEO ; 
  •  propose une large gamme de modules ;
  • prise en main rapide et aisée ; 
  • prise en charge de tous les aspects techniques du site : nom de domaine, hébergement, sécurisation, mise à jour… ; 
  • possibilité d’ajouter un espace dédié au blogging ; 
  • édition du code HTML et CSS du site possible ; 
  • aucun frais transactionnels en cas d’utilisation de la fonctionnalité « Shopify Pay » ; 
  • un catalogue de produits bien fourni (avec des millions de références sur la marketplace Oberlo) : 
  • des ressources pour vous aider à vous développer en ligne ;
  • une App Store dotée de plus de 2 200 applications gratuites et payantes ; 
  • une panoplie d’outils gratuits à utiliser et à adapter sans restriction (modèle de bon de commande, générateur de politiques de site web ou de retour de colis) ; 
  •  fonctionnalité de relance de panier abandonnée ;
  • etc. 

En plus de ces différents avantages, la plateforme propose une formule « Lite » adaptée aux petits commerçants qui souhaitent démarrer en vendant des produits (biens et/ou services) à des clients sur Facebook.

Et une formule « Plus », ultra premium – tout-en-un et clé-en-main, adaptée aux entreprises de taille plus importante.

Elle fournit, en outre, une fonctionnalité POS (Point-of-sale) avec lecteur de carte.

Cette fonction est indispensable si vous tenez également une boutique physique et souhaitez associer son inventaire à celui de votre boutique virtuelle.

Enfin, pour vous permettre de suivre les performances de votre site de vente en ligne, Shopify vous donne accès à des tableaux d’analyse ultras complets et détaillés. 

Les – de Shopify : 

  • personnalisation restreinte ; 
  • fonctionnalité « Shopify Pay » indisponible dans plusieurs pays ;  
  • nombre de thèmes forfaitaires limité et modèles peu attrayants ; 
  • impossibilité de créer des catégories pour le blog (juste des étiquettes) ; 
  • limitée aux produits proposés par Oberlo ;
  • documentations et supports techniques en anglais. 

De plus, bien que la traduction du site soit possible avec une extension, une seule langue est définitivement indexée. 

Et au cas où vous souhaitez passer de Shopify à une autre solution  de dropshipping, vous ne pourrez conserver que les informations produits exportées dans un fichier CSV, car tout est fait pour que vous restiez sur la plateforme.  

Les tarifs

L’offre Shopify dropshipping avec hébergement démarre à 29 $/mois – en plus des 2 % de commission à payer sur vos ventes – avec 2 comptes utilisateurs (c’est largement suffisant pour commencer).

Le forfait le plus avancé est quant à lui à 299 $/mois, avec des frais de commissions beaucoup moins importants : 0,5 %. Celui-ci vous donne droit à 15 comptes utilisateurs et bien d’autres avantages comme des cartes cadeau et des tableaux d’analyse plus poussés.

Le plug-in additionnel Oberlo est libre de tout frais jusqu’à 50 ventes par mois et 500 produits référencés. Je vous conseille de démarrer avec ce package le temps de vous familiariser avec la plateforme et/ou de vous éduquer aux techniques de vente en ligne. 

Voici un panorama des forfaits et tarifs proposés par Shopify

Mon conseil : si vous êtes novice et ne souhaitez pas mettre les mains dans le cambouis de votre site e-boutique, adoptez Shopify comme votre solution e-commerce pour lancer votre site de dropshipping.  

À l’inverse :

  • si vous êtes un.e geek en puissance ;
  • si vous accordez du prix à la propriété de vos données ;
  • si vous aimez jouer avec les lignes de code pour personnaliser et optimiser votre plateforme de vente en ligne tout au long de votre expérience en ligne ;
  • rendez-vous à la section ci-après. 

WooCommerce 

WooCommerce est la solution e-commerce-phare des sites WordPress.  

Comme vous le savez peut-être déjà, il s’agit d’un plug-in qui vous permet de mettre en place un espace de vente digital gratuitement et de façon assez simple.

À ce dernier, vous devrez alors associer un autre module, tel que WooDropship, Dropified ou Alidropship Woo, pour pouvoir faire du dropshipping avec votre site WordPress. 

Les + de WooCommerce : 

  • adaptée à tous les types de boutique en ligne ; 
  • open source et gratuite ;
  • personnalisable à volonté et propose une énorme bibliothèque de thèmes ; 
  • possibilité de modifier le code HTML et CSS du site ; 
  • ultra performante du point de vue du SEO ;
  • compatible avec de milliers d’extensions additionnelles ; 
  • traduction du site dans plusieurs langues ;
  • compatible avec la majorité des outils marketing ;
  • pas de commission sur les transactions ; 
  • etc. 

En supplément, lorsqu’il est associé à certains modules complémentaires, ce gestionnaire de boutique en ligne permet de se mettre en règle facilement en termes de TVA et de génération de factures.  

Il fournit aussi, tout comme Shopify, une fonctionnalité PDV (point-de-vente) avec lecteur de carte pour associer vos ventes physiques à vos ventes virtuelles, ou accepter les paiements en personne.

Autre avantage notable : vous pourrez avoir un site vitrine + un blog + une e-boutique + un dropshipping. 

Pas mal, n’est-ce-pas ? 

Les – de WooCommerce :

  • Possibilité de boguer facilement son site (compte tenu de l’absence totale de garde-fou au niveau de la manipulation du code).
  • Nécessité de gérer soi-même (ou de sous-traiter) les aspects techniques de son site e-commerce, à savoir : le NDD, l’hébergement, la sécurisation, les mises à jour et l’installation du certificat SSL…

Les tarifs 

WordPress et WooCommerce sont gratuits d’utilisation. 

Toutefois, afin de booster le design et l’efficacité de votre site e-boutique, vous voudriez sûrement investir, en plus des frais du nom de domaine, d’hébergement et de sécurisation, dans l’achat de thèmes et/ou de plugins de meilleure qualité.

Il en existe, évidemment, qui sont entièrement gratuits ; mais ceux-ci peuvent facilement créer des bogues s’ils ne sont correctement conçus et updater fréquemment, surtout lorsqu’ils sont réalisés par des tierces et ne font parte de l’App Store officiel de WordPress

Cela dit, avant de débiter votre carte bleu, assurez-vous de l’utilité de votre acquisition et évitez d’acquérir des thèmes et/ou des extensions en mode en-veux-tu-en-voilà, au risque de vous ruiner. 

Le tarif du nom de domaine + hébergement commence à partir de 5 €/mois. 

Et l’achat d’un module dropshipping comme Alidropship Woo, par exemple, vous coûtera 89 €, avec des produits illimités et sans commission. 

Mon conseil : tel que mentionné précédemment, si voulez mettre les mains dans le back-office de votre site e-boutique, WooCommerce vous conviendra parfaitement. Avec cette solution de dropshipping, l’expression « le ciel est la limite » prend réellement tout son sens. 

Mais qu’on se comprenne bien : il ne sera pas nécessaire de maîtriser un langage informatique ou de savoir programmer pour pouvoir l’utiliser.

Cette compétence sera uniquement requise à partir du moment où vous voulez customiser votre boutique en ligne pour qu’elle corresponde au code près à vos besoins objectifs et esthétiques.

Même si, à l’origine, WordPress a été conçu comme une plateforme de blogging, le CMS, grâce à sa panoplie de modules-compatibles, est une solution e-commerce efficace. 

Et malgré qu’il ne propose pas un quid de l’aide et du support, sa grande communauté est mobilisée et reste disponible sur le Web pour vous servir de soutien et vous prodiguer de bons conseils. 

Squarespace

À l’image de Shopify, Squarespace est une plateforme de création de boutique en ligne intuitive, facile d’utilisation et tout-en-un clef-en-main. 

Les + de Squarespace :

  • multilingue ;
  • prise en main rapide et aisée ; 
  • bibliothèque de thèmes et modèles inclus colossale ;
  • designs des templates très captivants ; 
  • prise en charge de tous les aspects techniques du site ; 
  • possibilité de vendre des produits numériques ; 
  • bonne mise en valeur du contenu visuel et des images ;  
  • possibilité d’importer des produits en CSV ;
  • etc. 

Hors mis sur le forfait « Personnel », il est aussi possible d’éditer certains éléments HTML et CSS.

Gare, cependant, à ne pas modifier un code si vous n’êtes pas certain.e de savoir ce que vous faites. Le soutien technique n’est pas toujours disponible.  

Les – de Squarespace :

  • personnalisation restreinte ;
  • permet d’exporter uniquement des produits digitaux ;
  • optimisation pour les moteurs de recherche compliquée ;
  • intégrations disponibles sans passer par Zapier limitées ; 
  • nécessité de créer ses redirections d’URL manuellement. 

Par ailleurs, puisque la plateforme s’occupe de votre hébergement, du nom de domaine de votre site et de sa sécurisation, toute migration vers une autre solution de dropshipping sera difficile à mener et vous n’aurez jamais une mainmise totale sur vos données. 

Il est à noter que : si vous souhaitez avoir un site véritablement multilingue, Squarespace n’est pas la solution la plus optimale à ce niveau. Les possibilités de traduction sont en effet assez limitées et varient en fonction du template.

Les tarifs :

Voici un aperçu des forfaits et tarifs proposés par Squarespace

Mon conseil : si vous souhaitez créer, à la base, un site de contenu et y intégrer un espace marchand par la suite, optez pour cette solution en SaaS. 

À l’inverse, si vous souhaitez, à la base, créer un site transactionnel et y intégrer un blogue par la suite, optez pour Shopify.  

BigCommerce

BigCommerce propose une offre de service et une tarification assez proche de celles de Shopify : le leader du marché. 

Les + de BigCommerce :

  • permet d’intégrer un blog ; 
  • adaptée aux PME et aux grades entreprises ; 
  • possibilité de vendre des produits numériques ;
  • possibilité d’éditer le code HTML et CSS du site ;
  • permet d’ajouter un point-de-vente comme Square ; 
  • etc. 

En outre, c’est sans doute l’une des seules solutions de dropshipping qui fournit une gamme d’outils par défaut aussi complète, sans avoir besoin de télécharger d’autres extensions.

Elle propose aussi des intégrations utiles pour promouvoir vos produits sur des canaux annexes comme, par exemple, Google Shopping, Facebook, eBay. 

Et dispose de + de 600 intégrations avec des applications de marketing et de gestion d’entreprise. 

Les – de BigCommerce :

  • nombre de thèmes disponibles gratuitement très limité ;
  • tarification ultra rigide ; 
  • possibilités d’évolution du site e-commerce moins intéressantes que chez la concurrence. 

Les tarifs

Sur BigCommerce, la tarification est alignée sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. 

À ce titre, dès que votre boutique en ligne dépasse un certain seuil de revenus, vous devez nécessairement passer au forfait y afférent. 

Exemple : au-delà de 50 k de chiffre d’affaires au cours des 12 derniers mois, vous devez passer au forfait « Plus ».  

Voici un aperçu des forfaits et tarifs proposés par BigCommerce 

Prestashop

En 5ème position de notre comparatif des solutions de vente de produits en ligne, voici Prestashop, une entreprise européenne en service depuis 2007 et très compétitive.

Les + de Prestashop :

  • open source et gratuite ; 
  • possibilités de personnalisation illimitées ;
  • banque de thèmes gigantesque ;
  • interface particulièrement simple d’emploi et favorable à la gestion quotidienne ;
  • possibilité d’exporter les données du site en CSV ;
  • permet d’ajouter une section blog ; 
  • possibilité de vendre des produits numériques ;
  • plusieurs intégrations disponibles ;
  • optimisée pour les moteurs de recherche ;
  • etc. 

Cette plateforme de création de site de dropshipping est aussi particulièrement efficace pour la traduction de votre boutique en ligne. 

Grâce à elle, vous pourriez vendre vos produits à des clients dans 25 langues différentes.

Intéressant, non ? 

Il convient de noter que : depuis quelques années, la plateforme propose également une solution clé-en-main baptisée, fort éloquemment, « Prestashop Ready ». 

Ce type de formule correspondra, encore une fois, à un distributeur qui souhaite livrer, par le biais de son fournisseur, un produit à un client, sans se préoccuper des questions axées sur l’hébergement ou de la sécurisation de son site.

Mais ce qu’il gagnera en termes de facilité de prise en main, il le perdra en options de personnalisation et d’intégrations. 

Les – de Prestashop :

  • Seul le thème par défaut est offert. 
  • Profil de développeur requis pour tirer le meilleur parti de la plateforme.
  • Certaines associations de plugins peuvent être incompatibles et créer des dysfonctionnements, impliquant la nécessité de rester aux aguets pour pouvoir détecter le moindre problème et le corriger rapidement, au besoin.  

En tant que solution open source, la plateforme permet à des développeurs tiers de concevoir des extensions Prestashop-compatibles. 

Celles-ci, gratuites ou payantes, peuvent, au cas où elles ne sont pas updatées régulièrement, devenir désuets et générer des bogues.

Veuillez donc à toujours consulter les avis-utilisateurs avant d’installer un module. 

Les tarifs 

Tel que dit précédemment, l’open-source rime, la plus part du temps, avec gratuité. 

Mais même si l’utilisation de la plateforme est entièrement libre, vous devrez tout de même supporter, à minima, les coûts d’hébergement, du NDD et de sécurisation de votre site.

Et au cas où vous préférez la version toute prête et utilisable directement, le forfait Prestashop Ready est accessible à 24,90 €/an.

Mon conseil : pour le coup, à la faveur de sa version open-source et de sa formule clé-en-main, Prestashop peut parfaitement convenir aux personnes qui démarrent sur le Web, et à celles qui aiment urlencoder ou manipuler du code.   

Magento

Tout comme le gestionnaire de boutique-en ligne-sans-stocks précédent, Magento, après une restructuration complète de ses services il y a quelques années, propose désormais deux versions d’elle-même, à savoir Magento Open Source et Magento Commerce

Au risque de me répéter, la 1ère, sous licence libre, est entièrement gratuite et personnalisable à volonté. 

Et la 2ème, à l’inverse, est payante et ne requiert aucune prise en charge des éléments techniques pour sa mise en ligne.

Les + de Magento Commerce :

Les – de Maento Commerce :

  • Des compétences en développement Web peuvent s’avérer nécessaires pour tirer le meilleur parti de la formule Open-Source. 
  • C’est l’une des solutions e-commerce les plus dispendieuses, tant pour la formule premium que pour la version opensourcer (développement, hébergement et mise à jour plus chers qu’avec les autres plateformes).

Les tarifs 

Pas de tarifs affichés sur le site internet de Magento Commerce.

Le prix inscrit sur votre facture sera calculé de façon discrétionnaire, en fonction des votre région et des besoins spécifiques de votre entreprise.

Pour vous donner un ordre d’idée tout de même, disons qu’un espace marchand sans stock conçu avec Magento Commerce peut aller chercher dans les 1 500 $ à + de 100 000 $/an. 

Oui, c’est assez salé ! 

Mon conseil : eu égard à son coût, aux compétences techniques qu’elle requière et à sa robustesse, cette plateforme de création de site de dropshipping fera entièrement l’affaire  d’une grande entreprise qui prévoie monter une boutique en ligne ayant un catalogue de produits bien fourni et un trafic monstrueux.

Donc… 

Si vous débutez dans le dropshipping, avec un ou deux fournisseurs, passez simplement votre chemin. 

Autrement, ce serait comme acheter une berline 508 alors que vous avez juste besoin d’un d’une bicyclette.

Dropizi 

Unique frenchie de ce comparatif des solutions e-commerce pour lancer un site de dropshipping, Dropizi apparaît comme le tout nouveau challengeur des plateformes de création de site de livraison-directe en abonnement. 

Ne vous faites pas avoir par sa 7ème position. 

J’ai simplement voulu, comme qui dirait, garder l’une des meilleurs constructeurs de site e-boutique pour la fin. 

Les + de Dropizi :

  • clef en main et ultra simple et rapide à mettre en place ;   
  • 100 % en langue de Molière ;
  • formation de 6 h offerte gracieusement pour apprendre comment vendre efficacement en dropshipping ;
  • ultra-performante (bonne vitesse de chargement, de nombreuses fonctionnalités et technologies embarquées) ;
  • optimisée pour les moteurs de recherche ;
  • des fournisseurs fiables intégrés nativement ;
  • intuitive et ergonomique ; 
  • prise en main rapide et aisée ; 
  • une assistance efficace par mail, chat ou téléphone ;
  • etc.

Sur Dropizi, tout est fait, en somme, pour que la plateforme soit la plus simple d’utilisation possible pour les fournisseurs de produits débutants. 

Car il s’agit d’un service as a software (SaaS) qui vous permet de créer votre espace marchand digital en -/+ 10 secondes chrono. 

Vous renseignez simplement votre nom et votre prénom, votre adresse e-mail et un mot de passe, vous répondez à quelques questions et définissez le nom de votre boutique en ligne…et voilà… le tour est joué !

  • Dropizi vous accompagne pas à pas dès le début en vous posant quelques questions clés 

Et pour vous guider efficacement dans le choix de vos produits de vente,  la plateforme dispose d’une application dédiée qui exergue, grâce à un système de points, les articles à fort potentiel pour votre business.

Vous pouvez d’ailleurs les intégrer et les changer en quelques clics, tout en répondant rapidement aux demandes de vos clients.  

Mon conseil : proposez majoritairement (voire exclusivement) les produits qui ont une note à 7 sur 10. 

D’autant plus que la plateforme vous permet de les référencer sur au moins six moteurs partenaires :

  • PourBebe.com ;
  • Archigourmet.com ;
  • UnCadeau.com ;
  • AchetezMoi.com ;
  • Jeveuxdesbijoux.com ;
  • Pourlamaison.com. 

Autre plus non négligeable, le service après-vente, le support ainsi que toute la documentation technique sont entièrement en français.

Ce qui est un gros avantage pour faciliter la communication (surtout si vous avez un peu de mal avec la langue de Robert Frost).  

Les – de Dropizi :

  • Limitée du point de vue des fournisseurs : en ce moment, la plateforme ne propose que les catalogues de produits de 2 fournisseurs : Big Buy (Espagne) et Aliexpress (Chine). Il s’agit tout de même de plusieurs millions de références. Donc pas de quoi casser un smartphone. 
  • Dropizi reste propriétaire de votre site : vous n’avez pas un contrôle absolu sur vos données. 

Les tarifs 

Niveau tarif, il faut compter 27 €/mois pour l’abonnement d’entrée de gamme ; 77 €/mois pour la formule pro ; et 297 €/mois pour la version la plus avancée. 

Voici un aperçu des prix et forfaits proposés par Dropizi

Mon conseil : si vous êtes un.e afficionado du made-in-France, cette solution de création de boutique en ligne fera sans doute votre bonheur. 

Non seulement à cause de votre attrait chauviniste, mais aussi et surtout de par ses nombreuses qualités.

Cette solution est à privilégier particulièrement si vous démarrer en dropshipping.  

Grâce à sa formation de 60 vidéos comprises dans l’offre, vous aurez tout le temps de vous former pour comprendre, à votre rythme, tous les rouages et techniques de la vente en ligne. 

Il est à noter que Dropizi a été lancée par la même entreprise qui a lancée WiziShop – en 2008 : une solution de création de boutique en ligne ultra simple à mettre place et reconnue pour son efficacité.

Alors, êtes-vous prêt.e à choisir votre solution e-commerce pour faire dropshipping ? 

Vendre des produits que vous ne possédez pas ? 

Oui, comme nous l’avons vu, c’est possible !

Grâce au concept du dropshipping

Afin de bien choisir votre plateforme de e-commerce, accordez-vous le temps de comprendre les spécificités de votre marché de niche et déterminez tous vos besoins actuels, ainsi que vos perspectives d’évolutions. 

Tenez également compte de vos ressources et de votre profil : niveau de compétence en Webdesign.  

Et n’hésitez pas à tester les gestionnaires de boutique-en-ligne-sans-stock qui proposent des essais gratuits ou des démos pour vous faire votre propre avis. 

Tentez ainsi de vous familiariser avec leurs interfaces, explorez les différents thèmes et modules disponibles, découvrez les designs des templates, les possibilités de personnalisation et les limites.

C’est mon meilleur conseil pour trouver la solution qui fera véritablement le job.

Rappelez-vous : vous avez uniquement besoin de la solution qui correspond le mieux à votre situation actuelle, à vos connaissances en informatique et à vos besoins futurs. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *