guide utilisation redirections

Redirections : tous les types de redirections, quand les utiliser et comment les mettre en place avec ou sans plugin

Les redirections te permettent d’orienter les moteurs de recherche et les internautes arrivés sur une URL A vers une URL B. 

Pour cela, elles sont particulièrement utiles quand il faut :

  • déplacer du contenu vers une nouvelle adresse internet ;
  • supprimer une ou plusieurs pages ;
  • changer le nom du domaine d’un site ;
  • procéder à la fusion de 2 sites ;
  • etc.

Et parce que leur importance dans l’optimisation de ton référencement naturel et l’expérience utilisateur de tes visiteurs est si importante, il est essentiel que tu saches exactement ce qu’elles sont, quand les utiliser et surtout comment les mettre en place correctement.  

Ça tombe bien, c’est justement ce que je te propose de découvrir dans ce guide complet.  

Redirection d’URL, qu’est-ce que c’est ? 

En schématisant grossièrement : lorsqu’un internaute clique sur une URL modifiée ou supprimée qui a été redirigée, son moteur de recherche l’oriente vers une autre URL, sans qu’il ne s’en rende compte (à priori, en tout cas). 

Alors, si cette parade peut paraître anodine à première vue, il n’en n’est rien. Les redirections ont un impact direct à la fois sur le positionnement de tes pages dans les SERPs et sur l’expérience de navigation de ton site. 

D’où l’importance de savoir, dans un premier temps, quels sont les différents types de redirections. Et, dans un second temps, quand et comment les utiliser efficacement.

Pourquoi as-tu besoin d’utiliser des redirections d’URLs ? 

Pour deux raisons principales :  

  • Améliorer l’expérience utilisateur de tes lecteurs

Pour offrir une expérience de navigation agréable à tes visiteurs, l’une des façons d’y parvenir consiste à corriger tes erreurs 404. 

Et, dans un tel cas, l’utilisation d’une redirection est souvent indispensable. 

Tu peux alors rediriger vers :

  • une page d’accueil ; 
  • une tête de catégorie (ou de rubrique) ;
  • une page équivalente (ou code 301) ;
  • une page d’attente (ou code 302) ;
  • etc. 

Note qu’à frustration égale, il est toujours préférable d’être redirigé vers une autre page que de tomber sur ce fameux code d’erreur indiquant que la page Web recherchée n’a pas été trouvée.  

  • Orienter le crawling de tes pages  

Une autre raison d’utiliser les redirections : permettre aux robots d’indexation des moteurs de recherche d’explorer et d’indexer tes pages dans un sens précis ; en leur signalant qu’un contenu a changé d’adresse ou n’est plus accessible sur son site Web.

Exemple : si tu déplaces définitivement l’URL (ou l’adresse internet) d’une des pages Web te ton site, idéalement, il faut que l’ancienne URL fasse une redirection vers la nouvelle. 

Cela permettra aux robots d’indexation des moteurs de recherche de ne plus venir crawler l’ancienne URL, et de mettre à jour leurs index en attribuant la nouvelle URL à la page déplacée.

Quand as-tu besoin d’utiliser des redirections d’URLs ? 

Bien que l’utilisation des redirections soit ne soit assurément pas la meilleure des options (tu comprendras vite pourquoi en lisant la suite), il existe des situations spécifiques où leur usage est quasi indispensable.  

  • Quand tu supprimes une ou plusieurs pages  

Si tu publies du contenu à valeur temporelle, par exemple, il peut arriver que tu doives supprimer une ou plusieurs pages. 

Ou encore, quand sur un site de e-commerce on cesse purement et simplement de proposer un produit, supprimer la page Web liée peut être envisagé.  

Seulement, une fois tes pages supprimées, leurs URLs restent néanmoins présentes dans l’index des moteurs de recherches où là où elles ont pu être partagées, comme sur les réseaux sociaux par exemple.

Il te faut alors implémenter des redirections sur ces URLs vers des pages équivalentes ou alternatives ; afin de contenter les éventuels visiteurs qui viendraient par celles-ci.

  • Quand tu modifies le nom de ton domaine… 

 … il faut logiquement que tu communiques la nouvelle adresse internet de celui-ci aux internautes et aux robots d’indexation qui pourraient arriver sur une URL de ton ancien nom de domaine. 

En mettant correctement en place tes redirections, tu pourras conserver l’autorité accumulée par l’ancien domaine et offrir une bonne expérience utilisateur à tes visiteurs. 

Note qu’il est proscrit de copier le contenu de ton ancien site sur le nouveau, car tu risquerais de créer du contenu dupliqué. Il faut bien que le nouveau REMPLACE l’ancien, en prenant littéralement sa place.

Applique simplement une redirection 301 pour que le contenu disponible sous ton ancien nom de domaine soit accessible via ta nouvelle adresse internet (à voir dans la suite de cet article)

  • Quand tu fusionnes 2 sites 

Parce que la fusion de 2 sites entraine de fait la modification du nom de domaine d’au moins un site, appliquer une redirection dans un tel cas est également nécessaire. 

  • Quand tu modifies la structure de tes URLs 

Pour une raison ou pour une autre, tu peux choisir de rajouter des éléments dans tes URLs ou au contraire décider de les alléger pour en faciliter la lisibilité. 

Par exemple, en prenant cette URL du blog de DotMarket : « https://blog.dotmarket.eu/seo-technique/comprendre-balises-h1-h6/ », je pourrais avoir envie de supprimer la catégorie « SEO-technique » et obtenir une URL plus épurée : « https://blog.dotmarket.eu/comprendre-balises-h1-h6/ ». 

Seulement, pour que l’ancienne adresse internet oriente les utilisateurs vers cet article, il faudra que j’implémente une redirection 301 pour éviter que l’ancienne URL, désormais inexistante, ne puisse s’afficher. 

  • Quand ta page d’accueil est accessible avec plusieurs URLs 

Pour reprendre l’illustration de ce blog, il peut arriver qu’un même contenu soit accessible sous plusieurs URLs différentes.

Exemple : 

Pour pallier les problèmes de contenu dupliqué qui peuvent en résulter et éviter de dégrader mon SEO, je dois configurer une redirection 301 qui va orienter les internautes et les crawls vers une seule et même adresse internet.   

Ceci dit, garde bien à l’esprit que les redirections d’URLs peuvent :

  • augmenter la vitesse de chargement de tes pages ;
  • entamer l’expérience utilisateur de tes lecteurs ;
  • diminuer la valeur de tes liens ; 
  • entrainer une perte de crawl budget (car Google, par exemple, attribue des ressources limitées à ses crawls).  

Donc, autant que faire se peut, évite d’utiliser ce moyen de redirection. 

Et s’il arrivait que tu doives absolument en utiliser, assure-toi de respecter – à la lettre – les quelques recommandations que je te livre un peu plus bas dans cet article.

Quels sont les différents types de redirections ? 

Il existe essentiellement  2 grandes familles de redirections :

  • les redirections côté serveur ;
  • les redirections côte client. 

Chaque type s’implémente de façons différentes. Et le choix de l’un ou de l’autre doit être arbitré en suivant des critères spécifiques, au risque de dégrader le SEO de ses pages dans les SERPs.   

Les redirections côté serveur 

Elles sont entièrement gérées par le serveur Web. Lorsqu’un internaute demande une URL, la redirection côté serveur permet au serveur Web d’envoyer un code du statut HTTP 3xx.

Ainsi, il détermine vers quelle adresse internet les moteurs de recherche et les utilisateurs doivent être orientés.  

 Parmi les codes du statut HTTP  3xx les plus usités, nous avons :

  • les redirections 301 ;
  • les redirections 302 ;
  • les redirections 303 ;
  • les redirections 307 ;
  • les redirections 308. 
Note : pour optimiser ton référencement naturel, utilise uniquement les redirections côté serveur. Pourquoi ? On le verra un peu plus loin dans ce guide. 

Les redirections 301 : pour une redirection d’URL définitive 

Comme je te l’ai dit un peu plus haut, une redirection 301 est appliquée pour orienter les visiteurs et les moteurs de recherche vers une URL équivalente/alternative à celle qu’ils ont demandée.

Schématiquement : quand un internaute recherche une URL A, la redirection 301 l’oriente vers une URL B. Elle a ceci de particulier qu’elle signale aux robots d’indexation des moteurs de recherche que le contenu de l’URL A a été déplacé vers l’URL B de façon permanente.  

De fait, à cause de son caractère permanent, la redirection côté serveur 301 peut être mise en cache par les navigateurs. Du point de vue de ton SEO, c’est la meilleure option qui s’offre à toi en matière de redirections. 

Quel est l’impact SEO des redirections 301 sur tes pages ? 

S’il est vrai que les redirections diminuent la valeur de tes liens, la redirection 301 permet néanmoins de transférer 90 % à 95 % de l’autorité de la page d’une ancienne adresse internet vers la nouvelle URL. 

À ce taux, on pourrait alors être tenté d’utiliser les redirections 301 à tout-va, même pour des redirections temporaires. Sauf que, à ce jeu, si les moteurs de recherche te surprennent (et ils le feront), tu devras attendre des semaines, voire des mois, avant que leurs robots d’indexation ne viennent indexer une de tes URLs redirigées.

À noter : les redirections 301 sont UNIQUEMENT appliquées pour des redirections d’URLs définitives.     

Les redirections 302 : pour une redirection d’URL provisoire    

Si tu suis depuis le début, tu as certainement compris qu’une redirection 302 est une redirection côté serveur qui permet d’orienter temporairement les visiteurs et les moteurs de recherche vers une URL différente de celle qu’ils ont demandée. 

Schématiquement : quand un internaute recherche une URL A, la redirection 302 l’oriente vers une URL B. Elle a ceci de particulier qu’elle signale aux moteurs de recherche que le contenu de l’URL A a été déplacé provisoirement vers l’URL B.  

Pour cela, tu peux la supprimer peu de temps après l’avoir implémentée en fonction de tes besoins. 

Par ailleurs, il convient de noter que si les internautes ne feront aucune différence entre une redirection 301 et une redirection 302, les moteurs de recherche eux n’auront aucun mal à établir le distinguo. Puisque ces redirections côté serveur les envoient des signaux très différents. 

Quel est l’impact SEO des redirections 302 sur tes pages ? 

Une redirection 302 transfère à priori l’équivalent de 0 % de l’autorité de l’ancienne page vers la nouvelle. Sans surprise, elle est généralement peu usitée, parce que délaissée au profit de la bonne vielle redirection 301.    

Note : une redirection 302 mise en place depuis plus de 6 mois sera considérée comme une redirection 301 par les moteurs de recherche ; en raison de son caractère définitif.   

Quand as-tu besoin d’implémenter une redirection 302 ? 

En plus de son usage dans le cas d’une URL déplacé de façon provisoire, tu peux appliquer une redirection 302 :

  • Quand tu souhaites orienter tes visiteurs soit vers la version mobile de ton site soit vers la version ordinateur de celui-ci. 
  • Quand tu souhaites orienter tes visiteurs vers une page ou vers une autre en fonction de leurs préférences linguistiques ou géographiques. 

Focus sur les redirections 303

Toujours dans les types de redirections côte serveur, une redirection 303 est un moyen de redirection permettant de gérer l’envoi des formulaires sur des sites. 

Grosso modo, elle garantit qu’un internaute ne pourra pas envoyer des nouveaux formulaires en utilisant le bouton retour de son navigateur. Elle signale que la recherche de l’adresse internet provisoire doit être effectuée avec la méthode GET HTTP. 

Quel est l’impact SEO des redirections 303 sur tes pages ? 

Les redirections 303 n’ont aucun impact sur le référencement naturel de tes pages. 

Focus sur les redirections 307

Tout comme la redirection 302, la redirection 307 est une redirection côté serveur qui qui permet d’orienter provisoirement les visiteurs et les moteurs de recherche vers une URL différente de celle qu’ils ont demandée. 

Quel est l’impact SEO des redirections 307 sur tes pages ? 

L’intérêt de la redirection 307 pour le référencement naturel de tes pages s’assimile à celui de la redirection 302. 

Toutefois, pour déplacer du contenu d’une URL vers une autre de façon provisoire, la redirection 302 est plus appropriée. 

Focus sur la redirection 308

La redirection 308, à l’inverse de la précédente, se rapproche de la redirection 301. 

Et, tout comme elle, elle est employée pour déplacer définitivement une adresse internet vers une autre, tout en transmettant l’autorité de l’URL source vers l’URL cible. 

 Cependant, pour signaler aux moteurs de recherche qu’un contenu a été irrévocablement déplacé,  privilégie la redirection 301. 

Passons maintenant au 2ème type de redirections : les redirections côté client. 

Les redirections côté client 

On distingue deux types de redirections côté client : 

  • les redirections Meta refresh ;
  • les redirections JavaScript. 

Ici, contrairement aux redirections côté serveur, ce sont les navigateurs (logiciels clients) qui gèrent la redirection. 

Les redirections Meta refresh 

Elles sont définies par la balise Meta http-equiv= »Refresh » située tout juste dans la <head>-section.

Généralement, on les utilise pour donner l’ordre au navigateur de rafraichir une page ou d’orienter l’utilisateur vers une autre adresse internet après un temps (en seconde) bien déterminé.  

Exemple : redirection vers la page « nouvelle-page.html » au bout de 3 secondes : <meta http-equiv="Refresh" content="3 ; URL=nouvelle-page.html">

Si le temps de rafraichissement est paramétré à « 0 seconde », les moteurs de recherche traiteront éventuellement la redirection Meta refresh comme une redirection 301. Et l’autorité de l’ancienne URL sera transférée à la nouvelle.  

Mis à part, en cas de déplacement définitif d’un contenu, utilise une redirection 301. De même que, si tu souhaites déplacer temporairement une URL vers une autre, utilise une redirection côté serveur 302 reste le meilleur choix. 

Les redirections JavaScript 

Quant à elle, la redirection JavaScript (ou tout autre langage côté client) est employée pour signaler au navigateur qu’il doit charger une autre adresse internet.

Exemple :

<script type= »text/javascript »>

<!–

window.location.replace(« http://www.example.com/une-page.htm »);

–>

</script>

À priori, les redirections côté client n’apportent rien de bon, donc elles sont à éviter sauf si tu sais exactement ce que tu fais !

L’impact sur le positionnement de tes pages dans les SERPs

L’implémentation d’une redirection côté client peut entrainer des pertes au niveau de la valeur de tes liens. 

En cas de redirections JavaScript, les moteurs de recherche auront du mal à les traiter comme des redirections. Puisque, comme tu le sais, les éditeurs de moteurs de recherche limitent désormais les ressources qui leur sont attribuées. Et, pour détecter et exécuter du JavaScript, les moteurs de recherche consomment énormément de ressources. 

C’est pourquoi, en ordre général, la détection et le traitement des redirections JavaScript prennent un temps considérable. 

Tu l’auras compris, je te déconseille donc d’appliquer ce type de redirection, sauf si encore une fois tu sais exactement ce que tu fais !

L’impact sur l’expérience de navigation des utilisateurs

Outre son impact SEO négatif, les redirections côte client impactent également négativement l’expérience de navigation sur ton site. Dû notamment au fait qu’elles désactivent le « Bouton retour ».

En appuyant sur dessus, les internautes sont à chaque fois orienter vers la même adresse internet. Oui. Les redirections côté client ont le don d’agacer… même si elles peuvent avoir un intérêt commercial 😉 !  

Et c’est sans compter sur le fait que certains navigateurs s’accommodent mal de ce type de redirection. 

Les bonnes pratiques dans l’utilisation des redirections 

Comme dans tous les domaines, en matière d’utilisation des redirections, il existe également une liste de bonnes pratiques qu’il est préférable d’adopter afin d’optimiser au mieux l’expérience utilisateur de ses visiteurs (lecteurs et robots d’indexation). Et de transférer l’autorité des anciennes URLs vers les nouvelles.  

  • Eviter les redirections en chaîne  

Pas de page A redirigée vers une page B qui est elle-même redirigée vers une page C qui est elle-même redirigée vers une page D.

Note : la fiabilité et la confiance qu’un site inspire dépend de la qualité de l’EXPÉRIENCE UTILISATEUR qu’il offre à la fois à ses lecteurs et aux robots crawlers. 

Plus vite ils auront accès à une information sur ton site, plus vite ils se feront une bonne image de ta plateforme. 

Aussi, supprime les redirections qui mènent vers une autre redirection. Cela pourrait ralentir la vitesse de chargement de tes pages et ajouter du trajet aux robots d’indexation, chose que Google n’apprécie d’ailleurs pas. 

Note aussi que les redirections enchainées sont « SEO-phages ». Car elles ne font que réduire le jus de tes liens. Conséquence : ta nouvelle page Web ne bénéficiera pas du référencement et du positionnement de ton ancienne page.  

En plus, les robots d’indexation des moteurs de recherche n’exploreront peut-être pas une page C ou D. De peur de se retrouver « piégé » dans des redirections en boucle.

  • Implémenter une redirection 301 pour déplacer du contenu définitivement 

Pas besoin d’en remettre une couche. Ça, tu l’as compris !  

  • Implémente une redirection 302 pour déplacer du contenu temporairement

Ça aussi, c’est dans la boîte. 

  • Rediriger toujours vers des URLs qualitatives et pertinentes 

Trop souvent, de nombreux webmasters commettent l’erreur d’orienter lascivement les internautes et les moteurs de recherche vers leur page d’accueil ou vers une page traitant d’un sujet trop éloigné de celui abordé par l’ancienne page.  

Or pour assurer une équité de liens dans les moteurs de recherche, il est essentiel d’orienter ses visiteurs vers une adresse internet équivalente à l’originale en termes de sujet traité et d’intention de recherche. 

C’est bon à la fois pour l’expérience utilisateur et l’optimisation de ton référencement naturel. En plus de cela, ça permet d’éviter des erreurs de types soft 404.

Qu’est-ce qu’une erreur de type soft 404 ? 

C’est le résultat qui survient quand une URL source est redirigée vers une alternative non pertinente. Les moteurs de recherche n’additionnent pas la valeur de l’ancienne URL à celle de la nouvelle dans ces cas-là.  

Note : le choix de la nouvelle adresse internet à toute son importance. Idéalement, elle doit être pertinente et équivalente à l’ancienne.
  • Rediriger toujours vers la meilleure version de l’URL 

Ici, veille à utiliser les bons protocoles (http ou https), nom de domaine (avec ou sans www) et notation de chemin (avec ou sans la dernière barre oblique).

Je l’admets. Dis comme ça c’est un peu trop facile. Voyons donc ça d’un peu plus près. 

  • Doit-on appliquer une redirection d’URL avec www ou sans www ? 

En effet, choisir LA meilleure version de l’adresse internet de son site est essentiel. Et pour chaque création de liens, c’est cette version qui doit être systématiquement utilisée. Car un tel usage aide à se prémunir des redirections superflues. 

Aussi, retiens que pour les moteurs de recherche, « www.dotmarket.eu » et « dotmarket.eu » sont deux URLs différentes.  

Si tu choisis d’avoir ton site internet sur le sous-domaine www, veille à ce que chacune des requêtes d’URL sans 3w soient orientées par une redirection 301 vers des versions avec 3w.  

  • Faut-il implémenter une redirection d’URL avec HTTPS ou sans HTTPS ? 

Pareil, là aussi, si tu préfères utiliser le protocole HTTPS, veille à ce que les variantes HTTP de tes URLs soient orientées vers leurs homologues HTTPS.

  • Faut-il mettre en place une redirection d’URL avec la dernière barre oblique ou sans elle ? 

Ici aussi, le refrain est le même. Pour les moteurs de recherche, « www.dotmarket.eu/page-a/ » est une URL différente de « www.dotmarket.eu/page-a ». 

Donc, en ce qui concerne la dernière barre oblique, il te faudra aussi choisir une seule version, tout en t’assurant que les requêtes de la variante équivalente soient également orientées vers la variante retenue.   

  • Qu’en est-il de la case des lettres contenues dans un lien ?  

Dans certains cas, la création de liens externes peut être marquée par des erreurs de frappe (ou par des erreurs tout court) et déboucher sur une combinaison de majuscules et de minuscules dans ton URL.

Exemple : https://www.dotmarket.eu/a-Propos/

Pour prévenir les erreurs 404 et éviter le contenu dupliqué, veille à implémenter une redirection 301 vers la variante tout en minuscule https://www.dotmarket.eu/a-propos/.  

  • Supprimer les redirections superflues 

Autant il est recommandé d’en limiter le nombre, autant il est prescrit de supprimer les redirections qui n’apportent rien. 

Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, l’abus des redirections peut considérablement augmenter le temps de charge de tes pages et perturber le crawling des robots des moteurs de recherche.   

Redirige donc uniquement les URLs ayant des liens entrants et générant du trafic qualifié. 

 En combinant l’utilisation des outils comme Ahrefs et Majestic à l’analyse des données fournies par ta Google Search Console, tu pourras facilement faire le tri entre les redirections indispensables et celles qui sont inutiles.  

Okay. 

Maintenant que tu sais ce que c’est qu’une redirection et pourquoi et quand l’utiliser, voyons maintenant comment les implémenter correctement. 

Comment  appliquer une redirection d’URL correctement ? 

Autrefois, pour implémenter une redirection correctement, la configuration se faisait uniquement à partir d’un serveur Web.

Aujourd’hui, la plus part des systèmes de gestion de contenu (CMS) proposent des plugins qui supportent la mise en place des redirections.

Sur WordPress, par exemple, la version premium du plugin Yoast SEO assure la création et la gestion quasi automatique des redirections dès lors qu’une page Web est supprimée. 

Note : la configuration des redirections dans le CMS présente tout de même quelques désavantages. En cas de problème ou de changement de CMS, tes redirections pourraient arrêter de fonctionner au augmenter le temps de charge de ton site.  

Pour cette raison, pour implémenter des redirections efficacement, il est conseillé de les configurer uniquement depuis le serveur Web. Si tu le fais à la fois au niveau du serveur et du CMS, cela pourrait aussi engendrer des problèmes. 

Toutefois, ici, nous verrons comment mettre en place une redirection .htaccess, une redirection HTTP ainsi qu’une redirection WordPress.

Note : le fichier .htaccess est un fichier de configuration qui permet de modifier le fonctionnement du serveur Web. Généralement, il se cache dans la racine de ton site Web. Si tu as du mal à le dénicher :

  • Sous Mac : ouvre le terminal de ton ordinateur et renseigne la ligne de commande : « defaults write com.apple.finder AppleShowAllFiles TRUE ».
  • Sous Windows 10 : tape « dossier » dans l’espace de recherche situé dans la barre des tâches et appuie sur « Afficher les fichiers et dossiers cachés » puis sur cette même option sous « Paramètres avancés ».

Normalement, en retournant ainsi à la racine de ton site Web, tu retrouveras ton fichier de configuration .htaccess.

Note : la modification du fichier .htaccess n’est pas sans conséquence. L’intégrité de ton site internet pourrait être menacée si tu intégrais une erreur de syntaxe dans ton code. Pour te prémunir d’une telle situation, je te conseille de sauvegarder une  version originale de ton fichier .htaccess  sur un document avant de commencer toute manipulation. Ainsi, en cas de problèmes, tu pourras aisément revenir à cette version.

Pour créer ton fichier .htaccess, il te suffit d’ouvrir un éditeur de texte comme Notepad et de l’enregistrer sous le nom htaccess.txt. Et une fois que tu l’auras transmis par FTP sur ton site internet, utilise un logiciel de FTP pour le renommer de nouveau en .htaccess uniquement.

Comment faire une redirection 301 ? 

Créer une redirection 301 avec un fichier .htaccess

  •  Redirection définitive d’une URL A vers une URL B

Exemple : « Redirect 301 /seo-technique/comprendre-balises-h1-h6/ https://blog.dotmarket.eu/comprendre-balises-h1-h6/

  •  Redirection définitive d’un domaine entier vers une page web

Exemple : « Redirect 301 / http://www.nom-du–nouveau-site.com/  ».

  •  Redirection définitive d’un nom de domaine sans le « www » vers une version avec le « www »

RewriteEngine on

RewriteBase /

RewriteCond %{http_host} ^monsite.com [nc] RewriteRule ^(.*)$ http ://www.monsite.com/$1 [r=301,nc]

  •  Redirection définitive d’un blog en sous domaine vers un nouveau nom de domaine contenant le blog en répertoire

Options +FollowSymLinks

RewriteEngine On

RewriteCond %{REQUEST_URI}/ blog

RewriteRule ^(.*) https ://www.monsite.com/ %{REQUEST_URI} [R=301,NC] RewriteRule ^(.*) https ://www.monsite.com/blog/ %{REQUEST_URI} [R=301,NC]

Après avoir intégrée la ligne de code correspondante à la redirection que tu souhaites appliquer, sauvegarde ton fichier .htaccess et renvoie-le sur ton serveur Web en utilisant un client FTP comme FileZilla. Ainsi, il tiendra compte de la mise à jour effectuée. 

Créer une redirection 301 en PHP  

Pour créer une redirection PHP, tu dois utiliser la  fonction « header ».  

Exemple de code PHP : 

header(« Status: 301 Moved Permanently », false, 301);

header(« Location: http://www.example.com/nouvelle-page.htm »);

exit();

Note : le code de redirection PHP doit être intégré au tout début, avant tout bout de code HTML ou tout envoi de donnée au client. Donc, veille à ne laisser aucun espace ou un saut de ligne. 

Note par la même occasion que la fonction header (« Location ») implémente une redirection provisoire (ou code 302) par défaut. Elle doit donc être précédée d’une ligne de précision le code HTTP 301, comme l’illustre l’exemple ci-dessus. 

La redirection 301 PHP à ceci d’avantageux qu’elle est facilement interprétée par les moteurs de recherche qui mettent automatiquement à jour leurs index en affectant l’URL de l’ancienne page à la nouvelle. 

Toutefois, il faut parfois attendre plusieurs semaines avant qu’une redirection soit indexée. 

Aussi, pour donner un petit coup de fouet aux crawls, tu peux :

  • créer des liens vers les pages de tes nouvelles URLs depuis des pages à fort trafic ;
  •  partager tes nouvelles URLs sur les différents médias sociaux sur lesquels tu es présents ; 
  • faire des pings aux moteurs de recherche pour signaler tes nouvelles adresses internet ; 
  • envoyer une sitemap constituée de la liste de tes nouvelles adresses internet aux principaux moteurs de recherche (Google, Safari, Samsung internet, etc.). 

Créer une redirection 301 avec un module WordPress 

Comme nous venons de le voir, tu peux aussi créer une redirection 301 au niveau de ton CMS WordPress. Cette 2ème méthode est d’ailleurs la plus simple, vu qu’elle ne requiert aucune compétence en développement Web ou en management systèmes. 

Note : depuis le CMS WordPress, tu ne pourras qu’appliquer des redirections 301 entre pages. Pour le reste, il faudra absolument te référer à la 1ère solution. 

Ici, la méthode, là voici : 

À partir de ton tableau de bord WordPress, rends-toi dans l’onglet « Extensions » et clique sur ajouter. 

Puis, dans la zone de recherche, renseigne « Redirection » et Installe  l’extension que WordPress te propose : « Redirection ».  

Une fois que tu l’as activée, clique sur « Outils » puis sur « Redirection » et configure ton nouveau plugin en cochant ou en ne cochant pas certaines options. 

C’est bon. Tu peux désormais créer une redirection depuis WordPress quand cela est nécessaire. 

Pour le faire, clique sur « Ajouter une redirection ».

Dans les zones indiquées, copie et colle  l’URL source (l’ancienne adresse internet) et l’URL cible (la nouvelle adresse internet). 

Si tu veux faire apparaitre des paramètres supplémentaires, appuie sur l’engrenage qui se trouve à côté de l’option  « Fermer ».  

Si non, assure-toi que ce soit bien le code HTTP 301 qui apparaisse et appuie simplement sur « Ajouter une redirection ». 

Note : l’option « Groupe » te permet de classer tes redirections par catégorie, pour des besoins d’organisation. Et en ce qui la concerne, la « position » permet d’indiquer la priorité de la redirection. 0 = niveau de priorité le plus élevé. 

En utilisant l’outil « Redirection Web », tu pourras tester ta redirection 301 et vérifier qu’elle a été bien créée et surtout qu’elle fonctionne bien. Tu n’auras qu’à insérer ton ancienne URL pour recevoir des indications sur son type et    son cheminement pour arriver à l’adresse internet cible.

Comment faire une redirection 302 ? 

Pour définir une redirection 302, tu peux également appliquer la fonction « header ». 

Exemple : header(« Status: 302 Moved Temporarily », false, 302);

header(« Location: http://www.example.com/page-temporaire.htm »);

exit();

Ou le faire directement via un fichier .htaccess. 

Exemple de code de redirection 302 .htaccess pour rediriger de manière temporaire la catégorie /SEO-technique vers la page /SEO.htm :

RewriteRule /SEO-technique /SEO.htm [R=302]

Rappelons que le code de redirection 302 doit être uniquement appliqué pour des redirections temporaires. 

Par exemple, pour des raisons de maintenance, un site, une catégorie ou une page Web peut être provisoirement inaccessible. Dans un tel cas, définir une redirection 302 vers une autre page, catégorie ou vers un autre site Web est bienvenu. 

Un cas particulier sur les redirections 

Sur un site Web, le contenu d’une page peut être définitivement supprimé sans qu’il y soit de contenu équivalent pour pouvoir définir une redirection 301. 

Alors, qu’est-ce qui faut faire quand une telle situation se présente ? 

C’est simple, tu verras. 

Dis-toi bien que même supprimé de façon définitive, le contenu d’une page Web déjà référencée reste néanmoins présent dans l’index des moteurs de recherche. D’où la nécessité de les indiquer la marche à suivre :

  • Faire supprimer définitivement cette page de l’index des moteurs de recherche.

En choisissant cette option il te faudra renvoyer un code HTTP 410 : « ressource plus disponible ».  

Exemple de code en PHP :

header(« Status: 410 Gone », false, 410);

exit();

Note : tu dois l’intégrer tout en haut du fichier PHP situé à l’adresse de la page supprimée.

  • Orienter cette page vers une page d’explication. 

Exemple de code :

header(« Status: 301 Moved Permanently », false, 301);

header(« Location: http://www.example.fr/explications.htm »);

exit();

Ce qu’il faut retenir sur les redirections 

En ordre général, les adresses internet sont sacrées. Pour cela, une URL ne doit être ni modifiée, ni déplacée, ni supprimée.  

Cela dit, sur un site Web, il peut arriver qu’une page disparaisse ou change simplement d’adresse.

Quand cela arrive, des redirections doivent être implémentées. Notamment pour pallier les problèmes d’erreurs 404 et optimiser son positionnement dans les pages de résultats. 

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’elles te permettent de rediriger à la fois les moteurs de recherche et les internautes d’une URL A vers une autre URL B. Mais qu’il est préférable que tous les liens internes de ton site mènent directement vers une page de destination.  

Une question, n’hésite pas à la poser en commentaires, je ferai de mon mieux pour y répondre !