article recherche avancee google

Comment Faire Une Recherche Avancée Sur Google ?

Tu le sais. Tu en es convaincu.e. En tant que professionnel.e du web, ta productivité dépend aussi de ça : ta capacité à effectuer des recherches qualitatives… vite… et bien !

Problème…c’est parfois casse-tête. Google nous noie sous une tonne d’informations. C’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Pourtant, pas de panique. Dans cet article, je t’explique comment faire une recherche avancée sur Google

Objectif ? T’aider, par quelques astuces, à optimiser tes recherches sur internet, en utilisant quelques unes des commandes parfois peu connues et pourtant bien utiles proposées par Google pour te permettre de mieux cibler et / ou filtrer tes recherches.

Voici 19 opérateurs de recherche Google qui te feront gagner un temps phénoménal. 

C’est quoi un opérateur de recherche Google ? 

Autrement nommé « commande Google », un opérateur de recherche est un signe (ou un ensemble de signes) permettant d’effectuer une recherche plus poussée, plus ciblée, afin d’obtenir des résultats plus affinés et plus spécifiques.

Il en existe un nombre colossal. Et les possibilités de combinaisons sont top nombreuses pour être TOUTES listées ici, mais j’en ai regroupé 19 qui me semblent particulièrement pertinentes au quotidien en tant qu’éditeur de site / professionnel du SEO. 

Quels sont ces différents opérateurs de recherche Google ? 

  • Les guillemets

Les guillemets anglais «  » sont utilisés pour effectuer une recherche par mots groupés.

Exemple : pour la requête «meilleur blog SEO», Google affichera uniquement les pages qui contiennent tous ces mots, et dans cet ordre. 

C’est une fonctionnalité particulièrement utile, qui pourrait t’aider à vérifier l’origine d’une expression précise (citation ou proverbe), et à retrouver un document titré précis.

  • La commande « site: »

La commande « site: » permet d’effectuer une recherche bien ciblée en se limitant aux pages d’un site web en particulier.  Tu peux l’utiliser telle quelle (voir plus bas) ou en l’associant avec un mot clé précis :

Exemple : « balises site:dotmarket.eu ».

Suite à cette requête, Google restreint sa recherche sur le mot clé « balises » uniquement à mon site. Et me renvoie en priorité le lien de l’article dans lequel je t’explique comment optimiser tes balises de titres Hn.

On peut l’appliquer pour : 

  • retrouver rapidement un contenu spécifique sur un site  web précis ;
  • obtenir la liste de toutes les pages indexées de notre site ou d’un domaine concurrent.
Exemple : la requête « site:dotmarket.eu » me donne elle accès à tous les résultats de mon site sur Google. Ainsi, je peux distinguer les pages  qui ont été crawlées et indexées de celles qui ne l’ont pas été. Et les cas échéant, prendre les mesures correctrices qui s’imposent, afin de booster mon référencement naturel.
  • La commande « before: »

 Dans le large panel des commandes de recherche proposées par Google, « before: » fait partie des plus récentes. Elle est employée pour obtenir des résultats antérieurs à une période bien définie. 

Exemple 1 : la requête avancée « SEO before:2000 » nous renvoie aux résultats de recherche disponible sur le référencement naturel des années pré-années 2000. 

Exemple 2 : « leparisien.fr before:2005 » trouvera les articles publiés par ce site avant 2005.  

Tu peux totujours l’associer avec un mot clé + le site pour ne chercher que les pages correspondant à une requête et une date.

Exemple : « football leparisien.fr before:2005 » listera uniquement les articles dédiés au football publiés par ce site avant 2005.  
  • La commande « after: »

Dans le même esprit que la commande « before: », la commande « after: » permet de situer la recherche Google après une certaine date. 

Alors, s’il est vrai que le moteur de recherche a tendance à privilégier les contenus neufs, elle t’aidera, néanmoins, à obtenir des informations beaucoup plus fraiches.   

Exemples de syntaxes : 

« SEO after:2000 » ; 
« leparisien.fr after:2018 » ;
« football leparisien.fr after:2019-11 » pour n'obtenir que les résultats publiés à partir de Novembre 2019.

Les commandes before: et after: peuvent être associées pour filtrer les résultats parus sur une intervalle de temps encore plus précises.

Exemple de syntaxe : « football leparisien.fr after:2019-12-01 before:2019-12-25 » pour n'obtenir que les résultats publiés entre le 1er et le 25 décembre 2019.

Notez que la date peut être écrite sans impact sur le résultat avec un « – » ou un « / », et en incluant ou non le « 0 » pour les jours ou mois à 1 chiffre.

  • La commande « filetype: » 

« Filetype: »  sert à filtrer les résultats d’une recherche en fonction du format de fichiers choisi.

Exemple : la commande « écrire pour le web filetype:doc » cantonnera la recherche à des fichiers présentés ou formalisés sous Word.  

Elle peut être combinée à la commande « before: » ou « after: ».

Exemple : « écrire pour le web filetype:pdf after:2018 ».

Voici une liste, non exhaustive, des extensions utilisables pour filtrer les formats :

"pdf" : Adobe Acrobat 
"indd" : Adobe Indesign
"ps" ou "eps" : Adobe Postcript 
"xls" ou "xlsx" : Microsoft Excel 
"ppt" ou "pptx": Microsoft Powerpoint 
"doc" ou "docx" : Microsoft Word 
"rtf" : Richt Text Format 
"html" : HTML
"odt" ou "odf" : Extensions liées à OpenOffice.
  • L’opérateur « cache: » 

Il permet d’afficher la version actuellement enregistrée dans le cache de Google et de connaître la date du dernier passage du crawl de Google (date de la mise en cache).

Intéressant pour vérifier la dernière date de crawl de certaines pages clés si besoin, pour demander leur indexation « fraîche » via la Search Console.

Exemple de Syntaxe : « cache:dotmarket.eu ».
  • L’opérateur « define: »

Cette commande est utilisée pour obtenir (rapidement) la définition d’un mot. Elle ne fonctionne donc pas avec une URL mais bien un mot clé.

Exemple : « define:seo ».
  •  La commande « stocks: »

Elle sert à trouver les informations boursières afférentes à une société. Elle ne fonctionne dont qu’avec des sociétés cotées en bourse, pas la peine de l’utiliser pour trouver les informations financières d’un site ou d’une société non cotée. 

En prenant par exemple le cas de la Coca-Cola Company, la requête s’écrira de la façon qui suit : « stocks:cocacola ». 

Le résultat ainsi obtenu est visuellement riche et impactant : le graphique du cours de ses actions et la valeur en temps réel de son titre.  

  •  L’opérateur « intitle: »

Cet opérateur est utilisé pour trouver des résultats contenant un ou plusieurs termes spécifiques dans leurs titres ou dans leurs balises TITRE. 

Exemple : la commande « intitle:vendre site » indiquera à Google que nous recherchons uniquement les pages web qui contiennent les termes « vendre » et « site » dans leurs titres ou dans les balises TITRE.

C’est également le cas pour l’opérateur « allintitle: », qui est à privilégier pour des requêtes un peu plus longues. 

Exemple : la requête « allintitle:raisons vendre site » affichera les SERPs qui promettent, dans leurs titres, d’expliquer les bonnes raisons de vendre son site web
  •  La commande « inurl: »

Elle permet d’envoyer un ordre tout simple au moteur de recherche Google : affiche-moi les pages contenant les mots-clés x et y dans leurs URL. 

Ainsi, la requête avancée « inurl:market place » trouvera uniquement les SERPs dont les mots « market » et « place » sont contenus dans leurs adresses internet. 

« Allinurl: » est une variante de cette commande.  

Exemple de syntaxe : « allinurl:market place ».
  • L’opérateur « intext: »

« Intext: » est utile pour trouver les pages qui habitent un ou plusieurs mots-clés dans leurs textes. Et pas nécessairement dans leurs titres, sous-titres, URL ou descriptions.  

Exemple : la commande « intext:SEO » trouvera les pages dans lesquelles le mot SEO se trouve (entre les différentes balises Hn).  

« Allintext: » est une variante de cet opérateur. À privilégier lorsque tu recherches plusieurs mots.

Exemple : « allintext:référencement naturel ». 

Tu peux utiliser cet opérateur pour retrouver un article dont tu connais en partie le contenu. Ou pour mesurer le niveau de concurrence d’un mot ou d’une expression clé. Pour cela, réfère-toi simplement aux nombres de résultats proposés par Google.  

  •  L’opérateur de recherche de prix : « $ », « € » ou « .. »

Supposons que tu veuilles t’offrir un nouvel ordinateur. Cet opérateur t’aidera à identifier les offres qui correspondent au mieux à ton budget. 

Exemple : la commande « ordinateur 800 » ou « ordinateur ..800 » affichera les SERPs qui proposent des ordinateurs coûtant en moyenne 800 euros. 

 Il est également possible de combiner les deux variantes de cet opérateur pour définir un intervalle de prix. La commande « .. » doit dans ce cas être entourée de 2 nombres pour fonctionner et trouver les requêtes liées à l’intervalle demandée.

En reprenant le dernier exemple, la syntaxe s’écrira : « ordinateur €1000..€2000 ».
  • L’opérateur OR ou |

 Il permet d’effectuer deux (voire trois) requêtes simultanément en demandant à Google de fournir des résultats contenant l’un OU l’autre des termes indiqués.

Exemple : « site à vendre OR site à acheter » qui peut aussi être écrit « site à vendre | site à acheter ». 

Google effectuera séparément les recherches suivantes : site à vendre et site à acheter, site à vendre, site à acheter.

Utile quand tu sais exactement ce que tu cherches et souhaites étendre les résultats proposés, mais attention, on obtient vite un mélange qui ne rend pas forcément l’analyse des résultats plus simples ou rapide, surtout si les termes sont trop éloignés sémantiquement !

Note : la commande OR doit forcément être indiquée en MAJUSCULE pour être prise en compte.

  • L’opérateur AND

À l’inverse de la précédente, la commande de recherche avancée Google « AND » est utilisée pour effectuer une requête liée. Elle doit également être ajoutée en MAJUSCULE pour être prise en compte.

Elle n’est cependant pas très utile car elle donne exactement les mêmes résultats qu’une recherche implicite de 2 termes à la suite et sans la commande.

Exemple : la syntaxe de requête avancée « site à vendre AND site à acheter » renverra uniquement les pages référencées pour ces deux termes. Le résultat sera le même en tapant « site à vendre site à acheter »
  •  L’opérateur « – »

L’opérateur « » est employé pour exclure un mot (ou un groupe de mots) d’une recherche. 

Cette fonctionnalité s’avère bien utile, notamment pour effectuer une recherche sur un terme polysémique ayant un sens plus orienté. 

Par exemple, la recherche avancée Google « site –web » recherchera site et pas web.  Tandis que la requête « Site –web –patrimoine » recherchera site en excluant les mots web et patrimoine. 

Pratique pour exclure des mots ou expressions non voulus, mais aussi pour exclure des sites entiers ou des sections de sites.

Exemples de syntaxes : 

« site:dotmarket.eu -intitle:vente » pour exclure les pages contenant le mot VENTE dans son titre sur le site lamarketplce.fr

« vente de site -site:dotmarket.eu » pour exclure dotmarket.eu des résultats de recherche sur la requête vente de site.

« dotmarket.eu -inurl:https » pour exclure les URL de dotmarket.eu démarrant par https. Utile pour trouver des URL indexées sur des sous-domaines par exemple.
  •  L’astérisque 

C’est une commande Joker. Elle peut-être employée dans la recherche des termes intermédiaires.

Exemple : « * appartement Paris » ;  « rédacteur web * » ; « SEO * Google ».

L’astérisque sera à chaque fois remplacé par le mot ou expression le plus pertinent selon Google. Elle peut être utilisée avant, au milieu ou après une requête.

Ce même astérisque peut aussi servir à effectuer une multiplication rapide dans Google en l’entourant des nombres à multiplier : 12*12.

Elles n’existent plus …

Certaines commandes disparaissent avec le temps, c’est le cas des suivantes qui ne sont donc utilisables sur Google :

  • Le tilde : ~

Elle servait à demander à Google de réaliser une recherche sur un mot-clé spécifique, mais aussi sur ses synonymes.

Tu pouvais t’en servir pour trouver de quoi enrichir ton champ sémantique. Cette commande n’existe plus depuis plusieurs années maintenant et n’a pas été remplacée.

Exemple de syntaxe : « ~requiem ».
  • La commande « info: »

Tu l’auras deviné, cette commande était utilisée pour obtenir des informations sur un site web ou une URL, et notamment de déterminer si celle-ci était indexée ou non. Elle ne fonctionne désormais plus.

Exemple : « info:dotmarket.eu ».
  • La commande « related: »

Si tu souhaites identifier les sites qui proposent des contenus ou des thématiques similaires au tien, l’opérateur de recherche avancée Google « related: » est celui qu’il te faut.

Exemples de syntaxes :
 
« related:leparisien.fr » (fonctionne)
« related:lequipe.fr » (fonctionne)
« related:blogdumoderateur.com » (fonctionne)
« related:dotmarket.eu » (ne fonctionne pas)

Cette commande n’est plus censée exister, mais elle fonctionne toujours sur quelques cas… Surtout des gros sites d’après mes tests, elle n’affiche plus rien sur des sites non média.

  • Les commandes link

Les commandes « link: », « linkfromdomain: » ou « linkdomain: » ne sont plus disponible sur Google. Elles permettaient de filtrer les résultats de recherche en fonction de leurs liens entrants ou sortants.

Recherche avancée sur Google : les outils 

En plus de ces différents opérateurs de recherche, Google propose également deux outils intégrés. 

  • Google Advanced Search  

Il intègre la quasi-totalité des commandes présentées ci-dessus, et offre d’autres fonctionnalités :

  • recherche d’une expression exacte ;
  • exclusion d’un ou de plusieurs mots ; 
  • filtrage par site ou par domaine ;
  • par format ou par droits d’usage ;
  • etc. 
  • Google Advanced Image Search 

Il est également possible d’affiner ses recherches sur Google image. En effet, cet outil aide à l’obtention des visuels très précis, filtrées suivant différents critères : 

  • Le format ; 
  • La taille ; 
  • L’origine ;
  • Les droits d’usage :
  • Etc. 

Si tu recherches des images libres de droits pour illustrer tes articles, c’est une bonne solution. 

Recherche avancée sur Google : quelques précisions 

  • Minuscules Vs majuscules 

La case des lettres n’a aucune incidence sur la recherche Google. Que ta requête soit en majuscule ou en minuscule (ou même en majuscule et minuscule),  les résultats obtenus seront tout à fait les mêmes. 

Par contre pour certaines commandes comme OR ou AND, il est obligatoire de les utiliser en majuscule pour qu’elles fonctionnent.

  • Accentuation ou non des lettres 

L’accentuation ou la non accentuation des lettres peut apporter des changements mineurs (mais alors très mineurs) dans les résultats affichés suite à certaines recherches. 

Par exemple, si les mots élégance et elegance renvoient aux mêmes pages de résultats, les termes électricité et electricite produisent des résultats un brin différents. 

  • L’ordre des mots 

Le premier mot renseigné a tendance à influencer les résultats.

Mais une fois encore, les différences observées (quand il y en a) restent largement minimes. Google est particulièrement intuitif. Il comprend (de mieux en mieux) l’intention de recherche des internautes. 

Cependant, pour des requêtes indiquant une direction, les recherches obtenues peuvent changer du tout au tout. 

Exemple : Vol Paris – Marseille est TOTALEMENT différent de Vol Marseille – Paris.  

Faire une recherche avancée sur Google : la conclusion 

Pour l’optimisation de tes recherches sur Google, les commandes de requêtes avancées sont tes meilleures alliées. Tu peux dès maintenant en user et en abuser, c’est à consommer sans modération. 

Tu connais d’autres astuces de recherche avancée sur Google ? Poste-les en commentaires pour que tout le monde en profite !