Monétiser un site internet : tour d’horizon des solutions et comparatif (2eme partie)

Passez au niveau supérieur !

Voici la deuxième partie du dossier sur la monétisation d’un site internet. Je passerai ici en revue, avec vous, les solutions de monétisation que nous n’avons pas encore évoquées jusqu’ici. Autant vous le dire de suite, avec ces dernières, nous allons franchir un cap.

Aussi, les types de business que j’aborderai tout au long de cette deuxième partie seront, certes, plus difficiles à mettre en œuvre, mais leur potentiel de gains en sera d’autant plus élevé.

Je pense que vous avez déjà certainement pris connaissance des solutions de monétisation basiques proposées dans la partie 1 de ce dossier. Peut-être même, avez-vous déjà commencé à les mettre en place. C’est très bien, il faut toujours commencer par construire de bonnes fondations avant de prétendre à ériger un immeuble haut de plusieurs étages. 

Avec ces solutions d’affiliation et de sponsorisation, vous aurez toujours de quoi vous retourner. Car oui, ces solutions, même si elles ne vous permettront pas de devenir millionnaire, seront toujours viables quelques soient les conjonctures et seront toujours enclins à vous apporter un revenu récurrent.

Mais voilà, comme je suppose que vous êtes ambitieux et que vous visez toujours plus haut, je ne pouvais me dispenser de vous présenter les autres solutions de monétisation qui, il faut bien le reconnaître, ont le vent en poupe ces derniers temps. Ces solutions de monétisation sont celles relatives au E-commerce. 

Vous avez forcément déjà entendu parler de dropshipping, de FBA Amazon ou encore de tunnels de ventes. Le point commun entre ces solutions de monétisation ? Elles ont toutes pour objectif de mettre en avant un produit à vendre, que ce dernier soit physique ou bien digital. 

Mais, peut-être que vous fabriquez vous-même vos propres produits, des objets d’arts conçus dans votre atelier de confection, auquel cas c’est le business de la boutique en ligne qui devrait vous concerner de près. Quel que soit le cas de figure, vous devrez maitriser de fond en comble le monde du E-commerce pour réussir à développer votre activité commerciale comme il se doit.

Entrons donc dans le business du E-commerce…

Le E-commerce, un potentiel de gain conséquent

Faire du commerce en ligne, c’est un peu le rêve de tous, n’est-ce pas. Lorsqu’il s’agit en plus de vendre un produit que nous n’avons même pas acheté, encore moins avoir eu besoin de stocker avant la vente de ce dernier, c’est encore mieux. Nous jouons alors en quelque sorte le simple rôle d’intermédiaire entre le fabricant et l’acheteur et prenons notre part au passage. L’approche est séduisante, qu’on se le dise. 

Cela semble magique, et cela peut l’être effectivement, sous certaines conditions, notamment celle de se former afin de maitriser sur le bout des doigts ce business en ligne. Toutefois, vous devez être conscient que, quel que soit votre niveau de compétence en la matière, cela ne sera peut-être pas aussi simple qu’on vous le laisse à penser.

Avant d’aller plus loin, il vous faut distinguer plusieurs types de E-commerce. Nous venons de citer le dropsshipping, mais vous devez savoir que ce n’est pas le seul et unique type de E-commerce. Un autre type de E-commerce qui rencontre également un franc succès actuellement, c’est le programme FBA Amazon. Nous aborderons ce thème plus loin dans ce dossier. Dans ce dossier, nous parlerons également de la boutique en ligne qu’il vous faudra mettre en place si vous désirez vendre vos propres produits artisanaux.

Entrons dans le vif du sujet en commençant par répondre à la question suivante : Quelles sont les différences et les similarités entre tous ces types de commerce en ligne ? C’est ce que nous allons voir ensemble dès maintenant…

Dropshipping ou FBA Amazon, quels sont leurs points communs ?

Vous ne gérez pas l’expédition des produits

Le principe même du E-commerce, qu’il soit de type dropshipping ou FBA Amazon, repose sur le fait que l’on délègue au maximum les opérations inhérentes à la vente de produits… et cela commence par la partie externalisation de la logistique. Aussi, l’expédition des produits ne sera pas votre affaire si vous choisissez ce business en ligne, et c’est tant mieux car cette tâche est laborieuse.

Avec le E-commerce, vous ne gérez donc pas la logistique de l’envoi des produits. C’est ainsi un réel gain de temps que vous effectuez… mais pas seulement, c’est aussi un gain d’argent car vous n’avez pas à vous constituer une équipe dédiée à cette tâche ! Vous ne pensiez pas devoir gérer, tout seul avec vos petits bras, l’expédition de plusieurs dizaines ou centaines d’articles par jour tout de même ?

Vous n’avez pas besoin de posséder un lieu de stockage

Que ce soit en dropshipping, où c’est le fournisseur même qui stocke les produits, ou via le programme FBA Amazon, où c’est Amazon qui s’attèle à cette tâche, vous n’avez, dans tous les cas, pas à vous occuper du stockage des produits que vous proposez à la vente. Inutile donc d’investir dans l’achat de locaux.

Dit autrement, si vous pensiez que vous alliez devoir remplir votre garage de milliers de produits achetés en Chine, vous faites erreur. Dans ce business, on laisse au fournisseur ou à Amazon le soin de s’occuper du stockage et de l’expédition des produits. 

Le dropshipping, pour vendre… sans acheter les produits au préalable !

Le dropshipping, c’est la solution qui a démocratisé le E-commerce en ligne. Le principe repose sur quoi exactement ? Grâce au dropshipping, vous allez disposer de votre propre boutique en ligne. Vous allez aussi, et surtout, être en mesure de vendre des produits sans même les avoir achetés au préalable. 

A l’image d’une vente à découvert en bourse, vous ne prendrez donc aucun risque puisque vous n’aurez pas besoin d’acquérir les produits physiquement pour pouvoir les vendre. Il vous suffira d’attendre de générer des ventes sur votre site de boutique en ligne pour, alors, les commander réellement et les faire expédier par votre fournisseur au client qui vient de passer commande. 

Le dropshipping, c’est une révolution… ou quand le commerce est à la portée de tous !

L’un des inconvénients majeurs de cette solution de E-commerce se situe au niveau de la visibilité de vos produits. Vous allez devoir concevoir un site vitrine, en ayant recours à des plateformes tels que par exemple, Shopify. Vous devrez ensuite référencer ce site sur internet, travailler le SEO… mais aussi dépenser de l’argent dans l’achat de publicité. 

En conséquence de quoi, vous devrez donc également vous former sur l’acquisition de trafic. Apprendre à maitriser la publicité sur Facebook, Instagram… entre autres choses. Cela n’est pas rien !

Monter uns site internet et rentabiliser ce dernier grâce au dropshipping n’est donc pas une tâche si facile. Cela est chronophage. Cela peut aussi s’avérer être une barrière pour les néophytes car la technique entre en jeu. Il faut acheter un nom de domaine, choisir un hébergeur, un thème ou template adapté.

Il faut s’inscrire sur une plateforme Cms pour organiser la gestion du site vitrine (comparez dans cet articles les différentes solutions de Dropshipping). Ce site, il vous faudra le mettre à jour, le faire évoluer pour le rendre vivant aux yeux des potentiels acheteurs…

Cela peut paraître rebutant comme travail. Il va donc, là encore, falloir vous former pour appréhender au mieux cette étape incontournable qu’est la partie technique du montage du site. C’est le prix à payer… 

Vous pourriez, certes, déléguer cette partie du travail, mais au risque de vous retrouver perdu au moindre problème intervenant sur le site, ne sachant comment réagir et par quel bout vous y prendre pour remettre le site sur les rails.

La construction dans les règles de l’art d’un site vitrine est une étape fondamentale. Faire abstraction de celle-ci vous exposerait à un échec monumental, tout simplement car votre site serait mal référencé et n’aurait pas de visiteurs. Et, qui dit absence de trafic dit malheureusement également absence de profit. 

C’est donc un passage obligatoire. Celui-ci vous rebute ? Dans ce cas, le programme FBA Amazon est certainement fait pour vous…

Le FBA Amazon, le Market place pour bénéficier d’une meilleure visibilité

« FBA », qu’est-ce donc cela ? « FBA » signifie « Fulfillment by Amazon », ou, traduit en français, « expédié par Amazon ». Ce type de E-commerce est une déclinaison du dropshipping. Celui-ci se base sur la grosse structure d’Amazon et sur les énormes moyens que cette dernière est en mesure de déployer pour gérer la partie stockage et envoi des produits à destination des clients sur le Market place.

L’avantage évident du FBA Amazon par rapport au dropshipping est que vous pourrez donc bénéficier de la notoriété et de la visibilité d’Amazon pour mettre en avant vos produits. Ces derniers seront ainsi présentés aux potentiels acheteurs directement sur Amazon. Vous n’avez donc pas besoin de créer puis de gérer un site internet vitrine pour convertir… ce qui fait toute la différence, il faut bien l’avouer !

De plus, à la différence du dropshipping où c’est le fournisseur qui s’occupe d’expédier les colis, ici ce sont les employés même d’Amazon qui s’occuperont de cette tâche. Ces derniers gèreront également le SAV. C’est un réel avantage que de ne pas avoir à s’occuper de toutes ces opérations, car ce sont généralement à ce niveau-ci que les difficultés apparaissent.  

Néanmoins, à l’inverse du dropshipping où vous n’avez pas besoin d’acheter physiquement le produit avant de le vendre, sachez que vous devrez passez par la case achat si vous optez pour le business E-commerce de type FBA Amazon. C’est l’une des contreparties de cette solution.

FBA Amazon, c’est quoi ? … du dropshipping simplifié à son maximum !

La boutique en ligne pour vendre ses propres produits

Que vous soyez un artiste ou un créateur, vous souhaitez forcément profiter de la puissance de tir d’internet pour avoir une meilleure visibilité et vendre ainsi davantage vos produits et ce, dans le monde entier. Car oui, c’est bel et bien ce que permet de réaliser internet, vendre dans le monde entier ! 

Vos ateliers sont peut-être situés dans une petite bourgade au fin fond de la Creuse, pour autant, grâce à internet, vous allez être en capacité de générer des ventes à Tokyo ou à New-York… c’est extraordinaire quand on y pense non ? Ne faudrait-il pas être fou pour se dispenser d’une telle manne potentielle ?

Pour vendre vos produits artisanaux, il vous suffit donc de créer un site internet qui soit en mesure de mettre en avant vos produits. Un site vitrine n’est pas forcément utile si vous ne proposez à la vente que deux ou trois produits. Il le deviendrait, en revanche, si vous étiez un créateur inspiré qui proposait de multiples créations artistiques.

Que vous soyez un fabricant de coques de téléphone personnalisées ou bien un sculpteur de figurines en bois, dans tous les cas, vous devrez posséder un site internet pour faire découvrir vos créations à un maximum de personnes dans le monde. C’est ainsi que vous pourrez faire vivre votre entreprise de E-commerce le mieux possible.

Posséder une boutique en ligne pour vendre vos produits et créations artistiques va vous permettre de décupler votre C.A. actuel 

Les solutions pour vendre en ligne des produits dits dématérialisés

Nous venons d’effectuer un tour d’horizon sur les trois solutions de commerce en ligne les plus connues et qui fonctionnent le mieux. Ce type de business repose sur la vente de produits physiques, raison pour laquelle il faut soit, posséder un site vitrine, soit être présent sur des places de marchés.

Toutefois, les produits physiques ne sont pas la seule panacée pour générer du profit issu de la vente sur internet. Il est également possible de vendre des produits dit dématérialisés. Ceux-ci sont typiquement des formations, coaching ou encore des logiciels.

Est-il utile de vous dire que pour vendre des produits physiques tels que des ustensiles de cuisine, la méthode usitée ne sera pas la même que celle employée pour vendre une formation sur la perte de poids, pour prendre un exemple parlant.

On ne vend pas un panier à salade comme on vend un coaching, n’est-ce pas ? Dans le premier cas, on vend un produit physique, le client jauge ce dernier et décide si oui ou non ce produit est digne de sa confiance. 

Dans le second cas, on vend un service. C’est tout à fait différent. Vendre un service induit le fait que l’on crée un rapport de confiance entre l’acheteur et le vendeur. C’est, en tous les cas, le but recherché et il vous faudra œuvrer en ce sens.

Alors, comment faut-il s’y prendre lorsque l’on souhaite vendre ce type de produits digitaux ou de services ? La réponse tient en deux mots, la génération de leads. On peut parler également du tunnel de vente. La génération de leads, tout d’abord, est un processus qui consiste en la recherche de contacts ciblés, contacts qui deviendront par la suite de potentiels acheteurs. Le tunnel de vente, quant à lui, correspond à la phase qui consistera à inciter ces contacts, fraîchement acquis, à passer à l’acte d’achat.

L’acquisition de contact se fait inévitablement par la demande d’e-mail. Mais, pourquoi les visiteurs de votre site devraient-ils donner leur e-mail à un inconnu sur le web ? C’est là tout l’enjeu… Aussi, afin de donner envie aux internautes de vous suivre, et donc, inévitablement, de vous faire confiance, vous devrez, tout d’abord, leur proposer un cadeau. 

En somme, avant de recevoir, il faut apprendre à donner. C’est en quelque sorte à l’image de la vie, vous ne trouvez pas ? « Savoir donner, donner sans reprendre… » vous connaissez la chanson ! Toutefois, attention, vous n’êtes pas une entreprise caritative. 

Vous ne devez pas perdre de vue votre objectif. Celui-ci sera forcément pécunier puisque vous espérez bel et bien vendre un maximum de formations, cela va de soi, sinon à quoi bon ? Vous n’êtes pas là pour faire de la figuration, n’est-ce pas ? 

La preuve sociale

Donner un aperçu de vos compétences via la mise en ligne gratuite d’une vidéo ou d’un PDF vous permettra de susciter la curiosité chez l’internaute. Celui-ci n’aura donc qu’à entrer son e-mail sur votre page de capture. Il sait qu’à tout moment il pourra se désinscrire de votre newsletter. 

Une fois cela fait, il faudra faire en sorte d’instaurer un véritable dialogue entre les deux parties. Bien sûr, cela se fera de manière automatisée, par l’intermédiaire de textes prérédigés qui seront alors diffusés via un autorépondeur.

Vendre ses propres services de coaching en ligne pourrait tout à fait se faire simplement par le bouche-à-oreille. Pour cela, vous devriez soit, posséder votre propre réseau, soit, vous faire connaître des gens par l’intermédiaire des réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Instagram…). D’une manière ou d’une autre, vous devrez donc faire vos preuves, ce qu’on appelle aussi la preuve sociale. 

L’objectif ultime est de…

La finalité de ce type de business est de fidéliser vos clients. Dans ce genre de business, il n’est, en effet, pas utile de posséder une grosse audience. L’idée est, au contraire, de cibler au maximum les futurs clients qui seront en mesure d’acheter vos formations en ligne.  

Il faudra donc faire en sorte que vos clients soient satisfaits de vos services si vous souhaitez qu’ils achètent à nouveau vos produits. Vous devrez donc non seulement vendre des formations de qualité, des formations qui apportent une réelle valeur ajoutée – quel intérêt de vendre une formation copier/coller d’une référence dans le milieu ? Aucun, si ce n’est se griller aux yeux des potentiels intéressés par un simple plagiat ! – mais aussi, trouver le juste prix de ladite formation. 

L’art de vendre par le copywritting

Au final, on peut dire que ce type de business est un travail d’orfèvre car il faut être précis dans ses décisions prises. Le copywritting jouera, à ce titre, un rôle prépondérant. Le copywritting est le fait d’apprendre à vendre un produit ou une formation, par les simples mots. C’est ni plus ni moins que le commercial version 2.0 ! C’est ainsi que le tunnel de vente sera la clé du succès dans ce type de business.

Vendre ses services ou produits sur internet passe par la mise en valeur de son image et la mise en avant de son expertise dans le domaine en question

Les autres types de monétisation d’un site internet

Voilà qui clôture ce grand dossier sur la monétisation d’un site internet. Comme vous le voyez, les solutions sont nombreuses. Pour autant, nous n’avons fait là qu’aborder les solutions de monétisation les plus connues. Il en existe de nombreuses autres, plus exotiques ou anecdotiques mais qui ont, pour autant, toutes un potentiel certain pour générer du profit par le biais de sites internet.

Parmi elles, nous aurions pu parler de la mise en vente de site internet, du domaining, business qui consiste en l’achat et la vente d’un nom de domaine. Dans une autre catégorie, nous aurions pu également évoquer le MLM qui s’apparente à de la vente via le marketing de réseau, business qui reste toutefois délicat à manier en France. 

Il est également possible de générer de l’argent avec son site internet simplement en mettant en avant ses qualités bien spécifiques… tout en laissant alors la possibilité aux internautes de vous récompenser par un système de donations via Tipeee, Stripe ou Paypal, par exemple.

Vous êtes doués à la guitare ? Pourquoi ne pas montrer votre talent au travers de vidéos gratuites en ligne et de proposer votre aide aux débutants en échange d’une rémunération, même symbolique, de la part de ces derniers ? Tout est possible et vous pourriez bien être surpris du résultat. 

Bien sûr, pour arriver à monétiser votre site par ce biais, vous devrez fidéliser votre audience et apporter une réelle valeur ajoutée. Créer une communauté de passionné dans l’univers que vous auriez choisi en serait alors l’objectif.

Quel que soit la voie que vous emprunterez, l’objectif sera toujours le même… monétiser votre site internet où que vous soyez dans le monde !

J’espère vous avoir apporté un bon aperçu des possibilités qui s’offrent à vous en termes de monétisation d’un site internet. C’est maintenant à vous de jouer et de passer à l’action. Car, comme on dit, « apprendre, c’est bien… passer à l’action, c’est mieux !». 

N’attendez donc pas de tout maîtriser à 100 % pour vous y mettre. C’est l’erreur la plus courante que l’on rencontre. Le mieux est l’ennemi du bien. Vous n’avez pas besoin de tout connaître avant de vous lancer. Des erreurs, de toute façon, vous en ferez inévitablement, c’est ainsi que vous apprendrez d’elles et vous forgerez votre propre expérience. 

La procrastination, qui est le fait de toujours remettre les projets au lendemain, est votre pire ennemi. Arrêtez de tout intellectualiser ! Choisissez l’une des méthodes proposées dans ce guide, celle pour qui vous avez le plus d’affinité ou/et que vous serez, d’après vous, le plus à même de maîtriser… et passez, une bonne fois pour toute, à l’action !

Je vous souhaite toute la réussite…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sais-tu combien pourrait valoir ton site à la vente ?