site qui coince

Pourquoi mon site ne progresse-t-il plus ? Que faire ? Faut-il vendre ?

Avant de plonger dans le sujet, je te linke l’article original ayant inspiré ma réflexion. Il est rédigé par Dominic Wells et publié sur le blog de Flippa.

Nous sommes toutes et tous passés par là. Ce moment frustrant, parfois incompréhensible, parfois même démotivant, du PLATEAU.

Ce stade où un site ne progresse simplement plus. Et dans certains cas plus frustrants encore, a tendance à amorcer une courbe tout sauf positive pour la suite…

Ces plateaux, il peut y en avoir plusieurs dans le cycle de vie d’un site. Certains auront des causes “faciles” à identifier, d’autres absolument pas. Et à chaque plateau peut se poser la question de “quoi faire”.

Pour ne pas s’arracher les cheveux à chaque fois qu’un plateau survient, il convient d’avoir ce que Dom appelle “un système”.

Concrètement, il est nécessaire de savoir où chercher pour parvenir à identifier des causes possibles avant de prendre une décision sur les actions à mener. Que ce soit pour relancer le site, ou prendre la décision de vendre le site

J’ai beaucoup aimé l’image utilisée par Dom dans son article, tout le crédit lui revient 😀

C’est quoi un site qui ”ne progresse plus” ?

Avant toute chose, revenons sur la définition d’un site qui ne progresse plus.

La croissance d’un site peut se mesurer sur différents critères selon l’éditeur.trice. les 2 critères clés étant sans surprise : le trafic et les revenus.

Première question à se poser donc : est-ce le trafic ou les revenus qui stagnent, voire commencent à baisser ? Et une fois cet élément clé identifié, est-ce une stagnation ou baisse “normale” ou peut-elle être liée à un facteur externe ?

Stagnation / Baisse : normale ou non ?

Plusieurs facteurs “normaux” peuvent expliquer une stagnation ou une baisse ponctuelle d’activité.

C’est pour cette raison qu’il est important quand on analyse un site de ne pas se focaliser sur une période trop courte, mais de savoir prendre du recul pour comparer la période actuelle avec les précédentes, mais aussi avec le “calendrier” actuel.

  • Saisonnalité : un site peut connaître un plateau et / ou une baisse d’activité liée à la saison. C’est le cas en ce moment sur mon site dédié à la minceur. A l’inverse, il a tendance à connaître de fortes hausses en Janvier et avant l’été. Des hausses saisonnières que je peux retracer en comparant 2020 à 2019 et années précédentes pour les “valider”.
  • Actualité : un site peut également être impacté dans sa croissance par l’actualité. Pas besoin de t’expliquer ce qu’il s’est passé pour un paquet de sites cette année avec le confinement…. En bien ou en moins bien !
  • Canaux d’acquisition : dans le cadre d’un rachat de site notamment, la question du maintien de performance des canaux d’acquisition peut aussi se poser. Les canaux sont-ils toujours utilisés “à l’identique” ou des choses ont-elles changées ? Un site acheté avec une présence sociale, une base mail et des campagnes publicitaires peut connaître une décroissance liée à une modification des stratégies employées sur un canal ou un autre.

SEO ou pas SEO ?

Si la baisse est “anormale”, c’est à dire non liée à la saisonnalité, une actualité ou une variation des canaux d’acquisition, vient le moment d’analyser l’aspect SEO de celle-ci.

Un site dont le référencement a été impacté connaîtra forcément une stagnation voire une baisse de son trafic, et possiblement de ses revenus.

Une baisse violente pourra “facilement” être attribuée à une pénalité OU un gros problème technique. Le problème technique étant plus facile à résoudre…

Je ne vais pas m’attarder sur ces 2 cas particuliers car ils ne rentrent pas dans ce que j’appelle un “plateau”. La chute engendrée sera plus violente et tu t’en rendras compte très vite.

Voici quelques éléments purement SEO qui peuvent entraver la croissance d’un site :

  • Nouveaux concurrents : l’apparition de nouveaux sites dans les SERP peut te faire perdre quelques positions clés et entrainer une baisse de ta croissance.
  • Update de balises titres ou résultats enrichis : sur certaines SERP, l’apparition de résultats enrichis et / ou la modification de balises par un concurrent peut entraîner une nouvelle répartition des clics et donc une perte possible pour ton site si tu n’es pas “à jour”. Il est possible de vérifier cela avec la Search Console.
  • Perte de positions clés : même sans nouveaux concurrents, un changement d’algo de Google peut te faire perdre quelques positions importantes (et t’en faire gagner sur d’autres mots clés au même moment), entrainant une stagnation “compliquée” à comprendre sans creuser page par page ou mot clé par mot clé.
  • Contenu dépassé : un contenu “meilleur comparatif” daté de 2020 risque de rapidement être dépassé dès le 1er janvier 2021. Un contenu dépassé est un contenu qui finira forcément par baisser dans le SERP, ou à minima générer moins de clics (tu peux vérifier une baisse de CTR sur la Search Console).
  • Perte de backlinks : suite à l’abandon d’un domaine en redirection, ou la suppression de liens par un partenaire, il est possible qu’un site perde en autorité suite à la perte de liens de qualité.
  • Multiplication des pages “fantômes” : tu as peut être créé beaucoup de contenus dernièrement, mais sans optimiser le maillage interne entre tes articles, augmentant le ratio de pages “fantômes” sur ton site et faisant perdre à celui-ci de son autorité aux yeux de Google.
  • Switch de trafic sur de nouveaux mots clés : plus difficile à identifier, mais si tu connais bien ta niche, tu peux observer l’apparition de nouveau produits ou termes venant remplacer ceux sur lesquels tu étais bien positionné. Un exemple avec ce shift de recherches d’“agence référencement” vers “agence SEO” qui a du secouer quelques agences !

(source : ce shift a été partagé sur Twitter par un consultant SEO mais je n’ai pas réussi à retrouver son tweet… Si qqn reconnaît la source, je mettrai à jour cet épisode pour le citer !)

Souci technique ?

Plusieurs “petits” soucis techniques peuvent aussi amener un site à stagner, voire à connaître une petite baisse. Pendant plus d’un an, sur mon site canin, nous avons plafonné à 10 000 visites / jour. A chaque update de Google, nous perdions 30% de trafic, avant de remonter peu à peu, de revenir à 10K/jour, puis de reperdre 30%.

Suite à un changement de thème WordPress et réglage de nombreux petits soucis techniques, ce “plafond de verre” a été enfin percé, et depuis la croissance est repartie. jusqu’au prochain plateau … !

Voici quelques “petits” problèmes techniques qui peuvent entraîner une baisse de performance :

  • Désindexation de pages (pas rares ces derniers mois sur Google)
  • Augmentation du temps de chargement des pages suite à un ajout de pub, une baisse de performance d’un plugin, etc…
  • Soucis de redirections
  • Apparition de pages erreurs
  • ….

Quid d’une stagnation ou perte de revenu … à trafic égal ou en hausse ?

Après avoir éliminé toutes les hypothèses pouvant impacter le trafic et donc par extension entraîner une baisse de revenus, on peut se poser la question d’une stagnation ou perte de revenus alors que le site continue de maintenir, voire grossir niveau visiteurs.

Dans ce cas là, il convient de se plonger dans l’analyse des sources de revenus pour identifier l’apparition (ou la disparition) de pages, partenaires, etc….

  • Quelles pages génèrent ou généraient du chiffre : en trackant les pages clés niveau revenu, il sera plus simple d’analyser ce qui a pu “changer” sur ces pages et entraîner une baisse.
  • Liens affiliés cassés : les liens en place renvoient-il toujours vers le bon partenaire ? Le tracking est-il toujours bien en place ? Un test peut rapidement permettre de valider que les clics et ventes sont bien prises en compte.
  • Liens amazon plus à jour : qui renvoient vers un produit indisponible par exemple. Une page clé d’un site renvoyant désormais son trafic vers un produit non disponible entraînera forcément une perte de revenus.
  • Arrêt de programmes : cela m’est arrivé il y a peu… Un partenaire ayant soudainement stoppé son programme affilié. Le mail d’annonce étant passé en spam, il m’a fallu quelques jours avant de comprendre pourquoi nous ne faisions plus de vente sur cette page et ce programme…
  • Baisse des Adrates : à trafic égal, un revenu basé sur la publicité peut être impacté par une baisse des adrates. C’est ce qu’il s’est passé pour beaucoup de sites pendant le 1er confinement avec l’arrêt des budgets voyages.
  • Augmentation de trafic sur des contenus “non commerciaux” : une hausse de trafic global ne signifie pas forcément une hausse de l’intérêt des visiteurs pour tes produits ou services. Un site en hausse de trafic sur des contenus purement informationnels entrainera donc logiquement une stagnation sur l’aspect revenus.

Que faire une fois les causes identifiées ?

Choisir les actions à mener bien entendu ! Et là aussi, elles peuvent fortement varier en fonction : de l’envie de poursuivre, des compétences en internes, du budget à consacrer ou même du potentiel de croissance estimé.

Patienter ?

On l’a vu, certains aspects sont purement externes et ne peuvent être contrôlés. La patience est alors une alliée importante pour laisser passer la période.

Rien n’empêche de poursuivre le travail sur pleins d’éléments, mais une saisonnalité ou une actualité négative pour ton site ne peuvent être “renversées”. Mais elles passeront 🙂 !

Remettre les mains dans le cambouis ?

Pour nombre des “petits” soucis, avec quelques compétences, il est possible de “réparer” pas mal de choses et de retrouver une partie de sa croissance. Pour le reste, l’option 3 est souvent la plus pertinente !

Faire appel à un prestataire (SEO, Technique, Linking, Rédac) ?

Si l’énergie ou les compétences nécessaires pour te sortir des freins rencontrés par ton site te font défaut, faire appel à un prestataire externe pour intervenir et t’aider à passer ce cap est sans aucun doute une solution très pertinente !

Pour mon site canin, nous avons ainsi fait appel à une agence pour nous aider à optimiser le site d’un point de vue technique et rapidité. C’était clairement hors de mes cordes, et je ne regrette pas le petit budget dev mis sur la table, il a été largement rentabilisé par la reprise de croissance !

Vendre le site ?

Si tu n’as ni le temps, ni le budget, ni les compétences, et de manière générale pas forcément l’envie de t’attaquer aux élément pouvant débloquer le prochain plateau, la question de la vente du site est totalement appropriée.

Ma dernière vente, dont je te parlais ici, s’est faite lors de l’atteinte d’un plateau. Je savais que pour passer un niveau, il m’aurait fallu :

  1. réinvestir plusieurs milliers d’euros en contenu,
  2. déployer une stratégie de netlinking plus ambitieuse et donc plus énergivore et
  3. patienter au moins 6-12 mois pour repenser à une vente le temps de rentabiliser les investissements et d’obtenir mes 4-6 mois d’ancienneté de revenu servant de base de calcul.

La revente était donc un choix stratégique et logique face à CETTE situation.

Dans mon business canin, chaque plateau est abordé avec mon associé comme un challenge, pas toujours plaisant, mais faisant partie du boulot, et nous investissons à chaque fois dans les éléments nécessaires à la poursuite de la croissance.

Ton site stagne et tu te poses la question de sa revente ?

Si l’option revente prend du poids dans ton esprit, tu peux commencer par faire estimer la valeur de ton site avec notre outil, puis prendre contact avec l’équipe DotMarket pour discuter de la meilleure stratégie de vente de ton site à notre réseau d’investisseurs.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sais-tu combien pourrait valoir ton site à la vente ?