cycle de vie site internet

De l’achat à la revente : le cycle de vie d’un site internet

Le focus de cet article est inspiré de l’excellente newsletter intitulée Website Flippig publiée par Mushfiq Sharker.

Dans son dernier épisode, Mushfiq décortique les 5 étapes d’un “website flip”. De l’acquisition du site à l’exit (revente du site) en passant par les étapes de stabilisation, croissance et optimisation.

Une lecture vraiment pertinente et intéressante pour peaufiner ta stratégie d’investissement et mieux comprendre, ou même répondre à la question qui revient si souvent dans mes échanges : à quel moment vendre un site ?

Si tu es à l’aise avec l’anglais, je t’invite à lire la version originale de Mushfiq juste ici. Il y partage notamment des études de cas bien à lui qui valent le détour.

Acquisition : l’achat du site ou business digital

Mushfiq démarre son analyse en expliquant que pour chaque achat qu’il réalise, il s’efforce d’avoir une vision très claire de l’exit possible.

Ses acquisitions sont donc largement décidées par le ratio potentiel de croissance / délai d’atteinte du prix “voulu” et facilité à la revente qu’il identifie lors de son audit.

Cette approche n’est pas forcément obligatoire. Chez DotMarket, nous travaillons régulièrement avec des acheteurs n’ayant aucune projection sur une future revente.

Surtout si on débute, et même dans une approche d’accumulation des business “passifs”, la revente est finalement, en France, assez rarement présente dans l’esprit de l’acheteur au moment de la signature.

Cela reste cependant une approche intéressante à garder en tête car elle peut permettre d’avoir un fil rouge dans ta stratégie de développement.

Pour ma part, autant sur le site de dating revendu au bout de 18 mois (étude de cas ici) que pour le site minceur acheté dans la foulée, j’avais un exit plan bien défini, lié à mon envie de “flipper” le site pour passer à un autre projet et recommencer.

Pour conclure sur l’acquisition, si Mushfiq fait un focus sur la stratégie d’exit, il ne faut bien entendu pas oublier que la décision d’achat doit être mûrie et très stratégique : bon projet, bon timing, compétences, temps, budget…

Tous ces éléments sont cruciaux pour acheter le bon business, celui que tu prendras plaisir ET aura les compétences de développer !

Stabilisation du site (2-4 semaines)

La phase de stabilisation est une période un peu fastidieuse pour beaucoup d’acheteurs car elle consiste à, comme son nom l’indique, stabiliser et renforcer les fondations du site.

A ce stade, Mushfiq réalise systématiquement les mêmes actions :

  1. Changer le thème du site (si nécessaire : trop lent, pas responsive, etc)
  2. Supprimer les plugins inutiles et installer ceux avec lesquels il a l’habitude de travailler
  3. Bosser sur la vitesse du site
  4. Travailler la structure du site (maillage interne notamment)
  5. Modifier les liens affiliés (classique… !)

L’objectif dans cette période est de ne “rien perdre” plutôt que de commencer à gagner. La phase de croissance vient juste après.

Croissance du site : trafic et revenus

Pour Mushfiq, cette période dure entre 3 et 9 mois. Mais gardes en tête qu’il cherche ensuite à “déjà” revendre son business. Pour n’importe qui d’autre, cette période de croissance peut durer bien plus longtemps en fonction des envies, des objectifs et des compétences mises en place pour poursuivre la croissance.

Dans la phase de croissance, tout est focalisé sur le gain de trafic et de revenu tu t’en doutes. C’est une période “agressive” où il n’est pas rare, pour ma part, que 100% des gains générés par le site soient réinvestis dans l’ajout de contenu, la sous-traitance à des consultants en CRO, en Linking, en SXO, etc…

Bref, tout ce qui peut aider le site à grossir. Et vite !

Voici une liste d’actions (non exhaustive) suivies :

  1. Optimisation des pages existantes pour qu’elles rankent mieux
  2. Ajout de contenu ++++
  3. Optimisation de la conversion pour chaque page (CRO)
  4. Ajout de sources de revenus
  5. Ajout de sources de trafic (social media, liste mail, pub, etc)
  6. Ajout de liens
  7. Optimisation en continu du SEO on et off page.

Optimisation du site

Pour Mushfiq, la période d’optimisation est en réalité surtout une période “d’attente” que les efforts paient. C’est encore une fois basé sur sa stratégie de revente assez rapide pour l’industrie de l’édition de sites.

Comme les valorisations se font sur les 6 ou 12 derniers mois (souvent 6 sur le marché anglophone), le meilleur prix de vente s’obtient lorsqu’un site a maintenu pendant assez de temps son “revenu maximum” de la période.

Je reprends pour illustrer une des images de Mushfiq :

  • Dans la stratégie 1 : la vente est faite en pleine croissance. Dans ce cas, la vente sera probablement très rapide et simple car pour un acheteur, c’est un indicateur fort que le site est sur une pente ascendante pouvant se poursuivre, rendant ainsi le ROI bien meilleur que celui “projeté” à l’achat.
  • Dans la stratégie 2 : la vente est faite en pleine période de stabilité. Le site a maximisé son “prix de vente” en disposant de plusieurs mois de “valeur maximale”. Cette stabilité est aussi un excellent indicateur pour un investisseur qui ne bénéficiera pas d’un site en pleine croissance, certes, mais d’un site ayant prouvé sa capacité à générer des revenus stables sur une longue période.

La phase d’optimisation est donc une phase d’attente, mais pas que. C’est aussi dans cette phase que tu peux faire des tests “non couteux”. En effet à ce stade, toutes les dépenses seront déduites de tes revenus, et impacteront négativement ton profit net mensuel (qui est la base de calcul du prix final).

Pour maximiser le prix de vente, il convient donc de continuer à optimiser ce profit, en réduisant notamment les dépenses (couper la production des contenus non essentiels, arrêter d’acheter des liens, etc..) et en travaillant sur des petits “wins” sans frais (maillage interne, AB tests de CTA, etc..) qui peuvent être réalisés toi-même.

Exit (vente) !

La décision de vendre est une décision aussi importante à mes yeux que celle d’acheter !

Elle se prépare, et l’après vente doit AUSSI être anticiper.

  • Quand vendre (en pleine croissance pour vendre très vite, ou au meilleur prix après une phase d’attente ?) ?
  • A quel moment de l’année vendre ? (Pas juste avant la clôture d’un exercice comptable en général )
  • A qui vendre ?
  • Par où passer pour une vente sécurisée ? Faut-il faire appel à un broker ?
  • Comment réinvestir le fruit de la vente ?
  • Etc…

Autant de questions qu’il est intéressant de se poser plusieurs semaines ou mois avant pour se préparer ET préparer le site + le dossier de vente. Sur DotMarket, nous nous occupons de la création du dossier de vente.

Mais il est tellement plus simple de le constituer quand le vendeur a déjà pris le temps de regrouper toutes les pièces justificatives de ses revenus et dépenses des mois et années précédentes !

Préparer une revente est donc autant un travail stratégique que psychologique !

Tu envisages une revente ? Voici ce qu’on peut faire pour toi !

Si tu commences à penser à ton exit et souhaites en savoir plus sur le prix possible de ton site internet, le délai de revente, les modalités pour procéder à la vente, etc… Tu peux commencer par faire estimer le prix de ton site sur notre outil, puis nous contacter pour discuter vente de site.

L’équipe DotMarket sera ravie d’échanger avec toi !

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sais-tu combien pourrait valoir ton site à la vente ?